The beLIEvers


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Katherine Jackson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
xscape78

avatar

Messages : 1078
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 73
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Lun 28 Juin - 2:37

anne a écrit:
virginie a écrit:
sur la vidéo au dessus avec grandma jackson il parait que c'est à neverland.............étrange non..


en fait !! c'est Mikl qui se trouve derière la caméra !!!

bien vu .....!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
maybe
Super boulet
Super boulet
avatar

Messages : 1687
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 28
Localisation : lille

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Lun 28 Juin - 11:13

anne a écrit:
jiminy a écrit:
anne a écrit:

ben vi !! c'est l'apéro arrosé !! ils voyent des choses ????

Ben , vi ...... mais quoi ??? ....... un p'tit homme vert , pardi !




ils auraient omis de nous en parler???
impossible avec eux comme ils aiment bien se mettre en avant dans les media...
ils auraient oublié de dire cela! alors qu'ils nous montre tout les efigie qu'ils font pour mj.... trop bisard
faut aréter de nous prendre pour des bouricots!
et si c'est vrai alors :MONTRer nous des photos, MOntrer nous des photos!!! une seule solution les filles! la manifestation!!!
Revenir en haut Aller en bas
jiminy

avatar

Messages : 2664
Date d'inscription : 16/03/2010
Age : 46
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Mer 30 Juin - 14:01




Il y a un an, jour pour jour, les fans à travers le monde portaient le deuil d'une étoile montée si haut et à présent partie si loin. Michael Jackson s'en est allé à l'âge de seulement 50 ans, mort d'un surdosage de médicaments. Son décès a fait autant de unes que de son vivant.
L'industrie du spectacle a défilé pour les funérailles qui ont suivies. Ses frères et soeurs sont apparus avec une rare unité familiale. Encore plus rares, les mots de Paris la fille de Jackson.

Au milieu de tout cela, une femme au centre de la vie de Michael Jackson a gardé sa peine en grande partie pour elle-même. Katherine Jackson, la mère qui a élevé neuf enfants, et qui est maintenant parent des trois enfants de Michael, rompt son silence dans une franche - et parfois étonnante - interview tout juste faite la semaine dernière.

Elle parle de la douloureuse année écoulée … de la façon dont elle élève maintenant la fille et deux fils que Michael a laissés… mais également de Debbie Rowe, la mère biologique des deux enfants les plus âgés …. Dans cette interview, Katherine Jackson raconte comment elle croit que son fils a pressenti sa propre mort. Et elle a son propre avis sur qui est à blâmer pour la mort de son fils

Mme Jackson est pour cette interview avec Sonia Lowe, une journaliste de circonstance avec qui elle est sur le point d'éditer ce livre de souvenirs personnels, intitulé « Never Can Say Goodbye ».



-------------------------------------------------



Katherine Jackson : Il m'est revenu beaucoup de souvenirs et aussi beaucoup de larmes mais malgré tout je me suis amusée à l'écrire.

NBC News a acheté les droits de cette interview. Mme Jackson dit qu'elle ne l'a pas donnée seulement pour promouvoir son livre, mais qu'elle espère qu'une unique interview assurerait un peu d'intimité pour elle-même et sa famille à l'approche du premier anniversaire du plus horrible jour de leurs vies.

Katherine Jackson : Ma famille et moi ne prévoyons rien, n'avons pas parlé ou prévu quoique ce soit pour ce premier anniversaire - premier anniversaire de la mort de Michael. Et une raison pour laquelle je fais cette interview est que je pense ... je souhaite que les paparazzis et chacun respectent notre intimité pendant ce moment difficile et nous laisseront tranquilles.

Le livre ( seulement vendu en ligne ici) inclut des centaines de photos de Michael appartenant à la famille, aussi bien que des souvenirs personnels de Katherine, comme celle-ci : le jour où elle a réalisé que le jeune Michael avait du talent pour la musique.

Katherine Jackson : Nous avions un lave-linge Maytag, et il était branlant quand les cycles démarraient, vous savez comment ils font [imite le bruit]. Celui-ci était si délabré qu'il a eu un ..... [imite le bruit] un peu comme ça, et Michael était là dans sa couche-culotte et son biberon, et dansait juste au même rythme que le lave-linge.

C'est avec de tels souvenirs de son remarquable garçon que Katherine Jackson garde le sourire. Ces douze mois ont été difficiles.

Katherine Jackson : Ca a été dur. Ca a vraiment été dur. Mais avec les amis les plus aimés et la famille autour de moi, je vais bien, particulièrement avec la prière. Ainsi, elle m'a aidé à faire face.

À 80 ans, Katherine Jackson a vécu en même temps une vie agréable, et une difficile. Elle a survécu à la poliomyélite infantile et à la mort d'un fils, Brandon, peu de temps après la naissance.
Mais la femme qui a cousu les costumes que les Jackson 5 portaient pour leurs prestations, a également vu ses enfants exceller dans l'industrie du spectacle, et a regardé l'un d'entre eux atteindre son zénith pendant ses concerts tout autour du monde.
Aujourd'hui, ce fils s'en est allé, et Katherine Jackson reste avec une question à ce fils aimé et perdu.

Katherine Jackson : Il y aurait tant de choses que je voudrais lui dire, mais je voudrais vraiment savoir ce qui est arrivé.

À la différence de beaucoup de son clan, Katherine Jackson a fui les projecteurs même pendant qu'elle soutenait Michael et ses frères et même quand il " moonwalkait" vers une célébrité grandissante.

Dans cette interview exclusive, elle parle de ses chansons préférées qui sont " Man of War" des Jackson 5…

Katherine Jackson : J'aime le message disant " N'allez plus à la guerre. Maintenez la paix parce que la paix est tout ce dont nous avons besoin."

Et " Man in the mirror " un solo de Michael Jackson.
Katherine est allée aux concerts à chaque fois qu'elle le pouvait.

Katherine Jackson : Je devrais dire mes concerts préférés de Michael - tous. Je ne me suis jamais lassée de les voir encore et encore. Parce que je pensais qu'ils étaient juste énormes.

Sa tournée préférée, elle le dit maintenant, c'était le " Victory Tour" en 1984.

Katherine Jackson : Particulièrement le " Victory Tour". J'aime celui-là parce qu'il y avait tous mes fils. Tous les six.

Elle affirme qu'elle n'a jamais eu de favoris parmi ses enfants mais elle savait que Michael était exceptionnellement doué et en même temps, consacré à son talent. La remarquable chorégraphie de " Thriller" exigeait des heures d'entrainement à la maison.

Katherine Jackson : Chaque dimanche il montait - nous avions une autre pièce au-dessus du garage et il l'avait transformé en petit studio pour la danse et les répétitions, il y montait et dansait pendant deux heures d'affilé sans arrêt. Ainsi il voulait être prêt pour son concert de 2 heures. Ca a été payant.

Toute cette préparation a surtout payé pour le 25ème anniversaire de la Motown. Katherine était dans l'assistance quand son deuxième plus jeune fils a changé le monde de la musique avec un nouveau pas de danse.

Katherine Jackson : Mike faisait le show avec ses frères et il a fait quelques chansons avec eux et ils ont tous quitté la scène. J'étais étonnée qu'ils le laissent seul et je pensais " que va-t-il faire maintenant ?"
Et puis…

Katherine Jackson : C'est la première fois que je l'ai vu faire le moonwalk. Et la salle est devenue folle. Ils sont devenus comme sauvages.

Elle raconte également l'histoire d'un fils célèbre qui n'a pas toujours fait ce que sa mère voulait. Rappelez-vous Bubbles. Michael avait tout juste la vingtaine et vivait toujours dans la maison familiale quand il a adopté le chimpanzé.

Katherine Jackson : Je ne savais pas qu'il allait réellement le ramener à la maison parce qu'il avait parlé d'avoir un chimpanzé et alors j'ai dit que je ne voulais pas de singe ici. Environ une à deux semaines plus tard, Michael l'a amené à la maison et j'ai été choqué de découvrir qu'ils agissent tellement comme des humains. Il pouvait venir et se tenir devant vous et vous tendre ses petites mains pour que vous le prenniez dans les bras. Juste adorable et tout le monde est tombé amoureux de lui.

De part leur religion, les Témoins de Jéhovah comme Katherine ne sont pas censés célébrer des anniversaires mais elle dit que Michael a toujours veillé à ce que l'on prenne bien soin d'elle malgré tout.

Katherine Jackson : Ils m'ont fait une fête et ont invité mon pianiste préféré. Et puis, il y avait un long ruban là où j'étais assise. Ils m'ont fait suivre le ruban comme on suit la ligne jaune d'une route. Au bout du ruban, il y avait une Rolls Royce avec un grand ruban sur le toit. Ils avaient dit à Janet d'acheter une voiture de ma couleur préférée. Elle avait acheté une grande Rolls Royce rouge.

La générosité de Michael et son désir de " guérir le monde" apparu très tôt.

Katherine Jackson : Vous vous rappelez quand ils montraient les petits enfants africains mourant de faim, des mouches tout autour de leur bouche? Michael et moi, nous étions là étendus sur le plancher regardant la TV…
Michael leva les yeux vers et moi et dit " Maman, un jour "- il était seulement un enfant - " je vais faire quelque chose pour ça".

Katherine dit qu'il a honoré sa promesse, envoyant des colis et des colis de nourriture aux gens qui en avaient besoin, payant des cours à ceux qui n'en avaient pas les moyens.
Après qu'il ait assez muri pour gèrer son propre argent et pour faire des choses, tout ce qu'il a fait était pour les enfants.

Katherine Jackson : J'étais très fière de lui parce qu'il s'en est rappelé et il a donné jusqu'à son dernier jour.

Katherine dit qu'elle sait que ses enfants ont fait des sacrifices au nom du succès professionnel et elle dit également que Michael a en particulier déploré les années de son enfance qu'il a passé sur scène.
Plus d'une fois dans sa vie, Michael Jackson parla à quel point il a blâmé son père Joe pour son enfance perdue - a même dit que son père l'avait physiquement maltraité, ce que Joe Jackson nie. Dans cette interview, Katherine Jackson n'a pas parlé des relations dont elle était témoin entre le père et le fils. Mais au cours des années, cette amertume que Michael Jackson avait exprimé à propos de son enfance n'a jamais semblé s'étendre à sa mère… De son point de vue, son fils a semblé avoir peu ou pas de regrets du prix payé pour la célébrité.

Katherine Jackson : Il a parlé de son enfance manquée qu'il eut mais d'autre part, il a également dit aimer ce qu'il faisait et il n'aurait pas fait autrement… J'imagine qu'il doit avoir beaucoup aimé parce qu'il pouvait arrêter quand il le voulait, mais il a continué. Il aimait ce qu'il faisait, depuis très jeune.

Cette dernière année, Katherine Jackson a eu sur les épaules un douloureux fardeau. Il y a peu de choses plus triste qu'une mère enterrant son propre enfant. Elle ne s'est pas seulement occupé de ça. Maintenant elle a un double rôle en tant que grand-mère et mère de trois jeunes enfants.
Avec la mort de Michael Jackson, ses enfants Michael Jackson, Jr.13 ans (connu sous le nom de Prince Michael), Paris 12 ans et Prince Michael II 8 ans (connu sous le nom de Blanket) étaient soudainement sans le père qui les avait élevés et les avait protégés.

Paris Jackson au mémorial : " Papa a été le meilleur père que vous pourriez jamais imaginer. Et je voulais juste dire, je l'aime tellement".

Le coeur brisé et stupéfaite, la famille Jackson s'est tenue prêt des enfants au mémorial. Mais Michael a seulement nommé un membre de la famille en tant que tuteur dans ses volonté : Sa mère.

Marc Schaffel : Elle a vécu quelque chose qu'aucun parent ne devrait jamais avoir à subir et elle élève les enfants de Michael.

Marc Schaffel était un associé et un cameraman pour Michael Jackson. Quand Katherine a voulu faire cette interview, Schaffel déclare qu'elle lui a demandé de la produire.

Marc Schaffel : Elle est vraiment, vraiment une personne incroyable. Je veux dire, elle est un modèle… ce que Michael a toujours vu en elle. Elle est d'un grand secours, là, protectrice. Vous savez, elle a été présente. Elle connaît le monde. Et c'est le type de personne à qui Michael se confiait.

Katherine a aidé les enfants à traverser de moments difficiles. Il est évident que leur père leur manque énormément.
Pour le monde, il était la pop star qui fit l'excellent " Bad", mais pour ses enfants, il était juste papa.
Katherine parle de Paris 12 ans décorant sa chambre à coucher. Elle n'a voulu qu'une seule image sur ses murs.

Katherine Jackson : Elle est allée dans son placard et elle en a sorti cinq photos de Michael. Elle a voulu une au-dessus de chaque lit. Elle ne veut rien que d'autre les images de " Papa" dans sa chambre. J'imagine qu'elle se couche et elle se lève en le voyant.

Elle les a vus devenir plus proches des autres enfants Jackson, leurs cousins, qui leur ont tenu compagnie.

Katherine Jackson : Oui, donc ils ont un bon nombre de cousins et d'oncles. Ils ont été dans leur vie depuis le premier jour et aussi après que Michael soit parti ils même été plus proches. Un ou deux d'entre eux sont là chaque jour.

Comme une grand-mère fière, elle fait l'éloge de ses petits enfants.

Katherine Jackson : Les enfants sont fabuleux. Ils sont de bons élèves.

Chacun des trois est instruit à la maison et, bien qu'il y ait été dit que les enfants iraient à une école traditionnelle à L.A., Katherine dit que la décision n'a pas été prise.

Katherine Jackson : Soit nous continuons à leur donner l'instruction à la maison soit ils vont en école privée … nous pensons à l'école privée pour eux. Blanket n'est pas encore prêt. Paris a dit qu'elle n'est pas prête non plus. Elle est allée voir quelques écoles avec leurs cousins, les fils de Tito. Ils ont vu qu'elle avait aimé, elle a dit qu'elle voulait y aller mais nous verrons ce qui se produit en septembre.

Elle raconte que chacun des trois découvrent leurs propres talents.

Katherine Jackson : Prince aime le cinéma. Il en faisait avec Michael avant qu'il ne parte, parce qu'il voulait être derrière la caméra et faire des films et des choses comme cela, Prince travaillait avec lui. Paris aime le piano et … j'y pense j'avais recherché un professeur de piano pour lui et elle. Elle peut reprendre n'importe quelle chanson particulièrement celles de son papa. Blanket, il aime chanter et il joue avec ses jouets le plus souvent. Il est très jeune encore.
Paris veut être actrice et elle l'est déjà ( rires !), mais elle veut aussi jouer du piano et elle continue, joue à l'oreille. Blanket, il peut ressentir une musique, il a le rythme et peut danser.

Ceci peut vous étonner : Katherine dit que pendant quelque temps, Prince Michael, Paris et Blanket n'ont eu aucune idée que leur papa était une superstar, ayant du succès de Bangkok à Bucarest.

Katherine Jackson : Non. En même temps ils ne l'ont pas même su. Parce qu' il ne leur a jamais fait savoir ce qu'il ne faisait, ne leur a jamais montré aucune de ses vidéos ou autre - ou DVD, comme vous les appelez maintenant.

Mais maintenant ils savent. Leur père a changé le visage de la musique… et de la danse…

Il y a eu quelques problèmes … Marc Schaffel dit qu'à 80 ans Katherine ne s'est pas rendu compte qu'internet peut être un problème dans l'éducation de jeunes enfants. C'est peut-être de cette façon que les vidéos personnelles de Paris sont apparues brièvement sur Youtube.
Michael n'avait pas laissé les enfants regarder la TV régulièrement ou aller sur internet. Apparemment ils en ont profité jusqu'à ce que leur grand-mère ne s'en aperçoive.
Elle a essayé de donner aux enfants un peu plus de calme, peut-être plus une vie normale que celle leur père leur a donné. Ils vivent maintenant dans un endroit, ils ne sont plus une famille qui voyage d'un pays à l'autre et fini les masques que Michael Jackson incitait ses enfants à porter en public.

Katherine Jackson : Non. Je n'ai jamais aimé le fait qu'il leur mette des écharpes ou des voiles sur leurs visages. C'est pourquoi je ne l'ai pas fait. Puisque tant que nous les faisons protéger par des gardes du corps, je pense que ça va. Et je savais que tôt ou tard les enfants après qu'ils aient grandi, ce qui est à présent le cas, ils ne le voudraient pas alors je ne l'ai pas fait.

Mais Katherine sait qu'elle a un devoir particulier, prendre soin de Blanket, Paris et Prince Michael du mieux qu'elle peut.

Katherine Jackson : Je pense que Michael adorait ses enfants plus que toute autre chose. Et ils l'ont adoré.
Et vous seriez être surpris de savoir vers qui elle se tourne pour avoir de l'aide.

La première fois que le monde l'a découvert ce n'était qu'un enfant, mais Michael Jackson est devenu le célibataire le plus célèbre du monde.
Est alors annoncé un mariage ( made in tabloïds) avec Lisa Marie Presley, la fille d'une légende approximativement du même accabit que son nouveau mari. Ils ont dit qu'il ne serait pas le dernier et ils avaient raison.
Après que les deux aient divorcés, Michael Jackson commença à s'inquiéter quant à sa future paternité. Entendant cela Debbie Rowe, une infirmière travaillant pour le dermatologue de Jackson, est venue vers lui avec une offre peu commune.

Debbie Rowe : " Si vous voulez être un papa, je veux vous aider."

En 1996, elle est tombée enceinte du premier enfant de Jackson. Ca a fait jasé à travers le monde, en partie parce que ça ne ressemblait pas à une romance. En dépit de ce qui peut constituer le comportement typique d'une superstar excentrique, c'était une surprise.

Debbie Rowe : Je ne ferais jamais ça pour l'argent. Je l'ai fait parce que je l'aime. C'est la seule raison.

Plus tard cette année là, ils se sont mariés à Sydney en Australie. Katherine Jackson n'était pas présente. Trois mois plus tard Michael Jackson Jr. - Prince - naissait. Debbie parla du jeune père.

Debbie Rowe : Il le nourrit. Il change ses couches, il lit, il chante pour lui. S'il est au téléphone, le bébé est dans des ses bras. S'il a une réunion, le bébé est là. Il fait des siestes avec lui. Il est là, je n'ai pas besoin d'y être. Je n'ai pas besoin d'être là parce que Michael y est .... je n'aurais rien à faire.

Une fille, Paris est née en 1998. Plus tard un troisième enfant, Prince Michael II - Blanket - est mis au monde par une mère porteuse dont l'identité n'a été jamais révélée.
Michael Jackson et Debbie Rowe ont divorcé en 1999, Debbie lui abandonnant ses droits parentaux en échange d'un règlement en espèces et une maison à Beverly Hills.

Après que Jackson ait été accusé d'agression sexuelle sur enfants pour la deuxième fois en 2004, Rowe est allé à la cour essayer de reprendre la garde. Un an après à la barre durant le procès pénal de Jackson, elle a dit qu'il avait été un merveilleux père et qu'elle a vu les enfants tous les 45 jours pendant environ huit heures. Le problème de la garde n'avait pas été résolu quand Michael Jackson est mort.

Marc Schaffel : Après que Michael ait disparu, il y avait un souci concernant les enfants. Pour Debbie, je suis intervenu auprès de certaines personnes pour voir si nous pourrions établir une relation avec des membres de la famille.

Marc Schaffel est plus que le producteur de l'interview promotionnelle pour le livre de Katherine, il dit qu'il était également, après la mort de Jackson, l'intermédiaire entre son amie Debbie Rowe et Katherine Jackson.
Dans son interview, Katherine Jackson dit une chose étonnante. En dépit du mariage de Debbie Rowe avec Michael et de son rôle en tant que mère biologique de ses deux ainés, Debbie et Katherine ne se connaissaient pas.

Katherine Jackson : Je ne l'avais pas rencontrée avant la mort de Michael. Nous nous sommes rencontrées et nous avons sympathisé tout de suite.

Josh Mankiewicz : Vous avez réellement été un médiateur pour la première rencontre entre Mme Jackson et Debbie.

Marc Schaffel : Nous avons rassemblé les deux parties. Aucun paparazzi. Personne n'a su. Aucun avocat n'a su. Aucun représentant n'a su.

Josh Mankiewicz : Et comment cela s'est-il passé pendant cette première rencontre ?

Marc Schaffel : Elles se sont regardées l'une l'autre. Et les larmes ont juste commencé à couler.

Katherine raconte la même histoire.

Katherine Jackson : Nous avons pleuré, parlé ensemble. Nous avons passé un moment agréable parce que quand nous nous sommes réunies, nous avons la plupart du temps pensé à Michael et aux enfants.

Après la mort de Jackson, il y a eu beaucoup de spéculations au sujet de ce que Debbie Rowe voudrait faire…

Katherine Jackson : Toutes les rumeurs au sujet de Debbie Rowe voulant reprendre les enfants sont complètement fausses. Debbie est satisfaite de l'arrangement tel que Michael l'a laissé et maintenant elle ne voit rien de mal à ce que j'éleve les enfants et moi je la respecte et l'aime pour cela.

Marc Schaffel : Elle n'a eu aucun problème à laisser Mme Jackson faire. Elle veut faire partie de la vie des enfants.

Josh Mankiewicz : Dans le cas de Paris et de Prince, ils savent qu'elle est leur mère biologique ?

Marc Schaffel : Oui Prince et Paris savent que Debbie est leur mère biologique.

Depuis cette première rencontre, Debbie a passé du temps avec Prince et Paris, à la maison des Jackson - et avec Blanket aussi, de sorte qu'ils ne se sentent pas déstabilisés dans un lieu étranger.

Josh Mankiewicz : Vous connaissez Debbie Rowe assez bien. A-t-elle une objection que ses enfants soient elevés par une femme de 80 ans ?

Marc Schaffel : Absolument pas. Elle a foi en Mme Jackson qui réalisera un travail merveilleux. Je veux dire, elle a tellement l'expérience. Vous savez, elle a élevé neuf enfants.

Selon la volonté de Michael, si quelque chose arrive à Katherine, Diana Ross est prochaine nommée pour s'occuper des enfants. Schaffel dit que Debbie est également prête à aider si ça lui est demandé.

Marc Schaffel : Debbie étant la mère biologique des enfants, elle sera toujours là pour eux. Si Mme Jackson n'était pas disponible, Debbie serait là.

Pour l'instant, Debbie continue à passer du temps avec les enfants car elle et Katherine comprennent ce qui est le mieux pour eux.

Katherine Jackson : Debbie est la mère biologique des enfants et j'estime qu'elle devrait être dans leur vie et les enfants devraient la connaître.

La maison familiale d'Encino en Californie qui a achetée par Joe Jackson en 1971, s'appelle Hayvenhurst House.
C'est là que Michael Jackson et ses frères et soeurs ont grandi.
Quand Michael Jackson devint riche, Katherine dit qu'il a offert de lui trouver quelque chose de plus grand.

Katherine Jackson : Quand il a eu 18 ans et son propre argent, il dit " Maman je vais t'acheter une nouvelle maison" et nous sommes allés voir partout pour en trouver une nouvelle. Les maisons étaient devenues si chères que nous n'avons pas pu trouver le morceau de propriété que nous voulions.

Ainsi Jackson a transformé la maison de Hayvenhurst et la famille ne l'a jamais quitté. Aujourd'hui c'est l'endoit où vit Katherine Jackson avec les enfants de Michael Jackson.
C'est un lieu cher à Katherine.

Katherine Jackson : Les enfants l'aiment aussi. Ils nagent, ils jouent au football, basket-ball… tout. Et parce que ça venait de Michael je ne pense pas que je veuille la quitter.

Mais il s'avère que durant les dernières années de la vie de Michael Jackson, Katherine risquait réellement de perdre la maison familiale bien-aimée à cause de sa situation financière périlleuse.

Ethan Smith : Les choses allaient assez mal pour lui.

Ethan Smith du Wall Street Journal avait couvert le désarroi financier de Michael Jackson pendant des années.

Ethan Smith : Il était poursuivi pour des non-paiements d'hypothèque, pour des factures de service. Les compagnies d'eau et d'électricité de Los Angeles allaient couper l'alimentation. Mac Indy ( société de recouvrement) allait déposer un avis de saisie le lendemain de sa mort.

Ce n'est un secret pour personne que Michael Jackson aimait dépenser l'argent qu'il avait gagné, en particulier en vieillissant. Il y avait des achats fous, des séjours prolongés d'hôtel, des voyages autour du monde, des factures courantes et un entourage plus affamé et plus long qu'une file à un buffet de Vegas. Jackson qui devait avoir gagné plus d'un milliard de dollars pendant sa vie, avait une dette d'environ la moitié quand il est mort.

Ethan Smith : C'est un peu macabre à dire mais la meilleure chose qui pouvait arriver aux affaires Jackson, semble avoir été sa fin.

Josh Mankiewicz : Parce que sa mort a créé cet énorme et nouvel élan d'intérêt du public envers lui ? Et qu'il n'est plus là pour dépenser cet argent ?

Ethan Smith : Il ne peut dépenser l'argent sur des achats de plusieurs millions du dollar. Il y a un certain ordre maintenant où il n'y avait rien d'autre que le chaos avant.

Apporter de l'ordre à la place du chaos, a été le travail des administrateurs de biens. Ils les gèrent comme des affaires, de manière dynamique, dit Smith.

Ethan Smith : Ils gèrent toutes sortes d'affaires : autorisation, associations. Ils sont responsables du traitement de la dette. Et ils font une tonne d'argent au nom des bénéficiaires du patrimoine, des enfants, de Katherine Jackson.

Jackson a généré quelque chose comme $200 millions dernière l'année, grâce en partie à la superproduction " This is it". En terme de revenus, il est devant Elvis et John Lennon.

Josh Mankiewicz : Ainsi étrangement, cette année dernière a été sa meilleure depuis longtemps ?

Ethan Smith : Ses disques se sont vraiment vendus alors qu'il était au top de sa carrière. Il a réalisé la meilleure prestation de film musical de tous les temps. Je veux dire, c'est une sorte de retour au statut de superstar qu'il vraiment n'avait pas eu depuis le milieu des années 80.

Il reste $300 millions de dettes à résorber cette année mais Smith dit que des discussions sont en cours au sujet d'une restructuration et les administrateurs sont susceptibles de continuer à assurer un revenu significatif pendant les années à venir.

Howard Mann, collaborateur de Katherine Jackson sur son nouveau livre " Never Can Say Goodbye" dit qu'une des raisons principales pour laquelle elle a accepté de le faire est qu'elle a besoin de l'argent.

Howard Mann : Elle essaye d'entretenir plusieurs propriétés et plusieurs maisons. Ce n'est pas pour satisfaire son style de vie qui est aisément accessible.

Josh Mankiewicz : Ainsi l'argent de ce livre va réellement devenir utile ?

Howard Mann : Je voudrais penser qu'avec ce projet elle peut passer les années qu'il lui reste, sans jamais ne plus avoir de soucis financiers.

Mann dit qu'il essaye juste d'aider Katherine Jackson et lui-même par la même occasion (?!) et qu'il n'est pas l'un des nombreux pique-assiettes qui, au cours des années, ont essayé de profiter des finances de Michael Jackson.

Ethan Smith : Si vous vous retournez un peu sur sa vie, il y avait toujours ces personnes allant et venant qui faisaient des affaires en son nom ou qui prétendaient en faire. Beaucoup d'entre eux étaient vraiment assez louches.

Josh Mankiewicz : Et tous ceux qui y ont contribué.

Ethan Smith : Oui.

Bien qu'il soit parti, Michael Jackson est toujours une star " bancable" et une possible fortune est attendue du matériel inexploité qu'il a laissé. Par exemple, Howard Mann dit qu'il a 273 bandes principales des enregistrements non distribués de Michael Jackson et veut éditer ces chansons. Mais les administrateurs de Jackson ont déjà soulevé des questions sur qui possède réellement les droits sur ce trésor possible : Mann, les administrateurs, ou la mère et les enfants Jackson.

Quand quelqu'un que vous aimez meurt, il est normal de penser comment et quand vous l'avez vu la dernière fois. Katherine Jackson n'est pas différente.

Katherine Jackson : La dernière fois j'ai vu que Michael avant qu'il ne parte, remontait à une semaine et demi … et j'étais allée lui rendre visite. Les enfants étaient là, nous avons parlé, nous avons joué et nous nous sommes amusés ensemble. Michael m'a même montré un film parce qu'il avait du nouveau matériel. Il l'a passé sur le mur de la chambre à coucher c'était vraiment beau. Et c'était la dernière fois où je peux me rappeler avoir vu mon fils vivant.

Depuis lors, Katherine a essayé de se rappeler son fils dans ses périodes plus heureuses.

Katherine Jackson : Je ne l'ai jamais regardé mort. Je n'aime pas faire cela. J'ai voulu me le rappeler souriant, riant et profitant d'un agréable moment la dernière fois où je l'ai vu.

Les moments difficiles l'irritent toujours, comme les accusations, commençant au début des années 90. Michael Jackson était alors considéré comme un agresseur d'enfants.

Michael Jackson : Ces déclarations à mon sujet sont totalement fausses.

Katherine Jackson : Il avait l'habitude de venir à moi parfois et de me dire, " Maman pense juste que ce que j'aime le plus au monde ce sont les enfants et je préférais plutôt m'ouvrir les veines que de blesser un enfant. C'est ce dont ils essayent de me blâmer". Et moi, je veux juste qu'ils sachent que Michael n'était pas comme ça.

Rappelez-vous, Jackson a été accusé en 1993 d'avoir agresser un jeune garçon. Il a règlé ses comptes avec son accusateur sans admettre n'importe quel méfait. Dans un autre cas en 2005, il a été criminellement accusé d'agression et a été acquitté par un jury. Pendant cette épreuve, Katherine était le seul membre de la famille de Jackson à assister à chaque audience. Pendant l'interview, on ne lui a rien demandé sur les accusations mais elle les a abordé elle-même.

Katherine Jackson : Le premier enfant pour qui ils ont essayé d'accuser Michael, avait anticipé et a dit que Michael ne l'avait pas touché. Il avait dit cela auparavant, mais il était effrayé parce qu'il avait peur de son père. Mais le père s'est suicidé alors qu'il a révélé et dit. Peut-être que sa conscience le tracassait. La raison pour laquelle il l'a fait… je ne sais pas.

Mme Jackson se réfère apparemment à une rumeur internet peu de temps après que Michael Jackson ne soit mort, suggérant que l'accusateur de son fils en 1993 eut admis qu'il avait menti. En fait, il n'y a aucune preuve pour soutenir cela.
Une source proche de la famille du garçon a déclaré à Dateline qu'il se n'était jamais rétracté sur cette histoire et alors que le père se suicidait, ça n'avait rien à voir avec les accusations contre Jackson. L'homme souffrait d'une leucémie rare et douloureuse.

Mais Katherine Jackson voit toujours son fils en tant que victime, s'appuyant sur les personnes qui en voulaient à son argent et feraient n'importe quoi l'obtenir. Dans son interview, elle dit que Michael le croyait aussi.

Katherine Jackson : Il sentait que des gens voulaient le voir disparaitre, voulaient sa mort. Il aurait toujours dit cela. Et, pour qu'il le dise, il doit avoir su quelque chose. C'est juste une partie de l'interprétation, le mal, les personnes malveillantes ne voulaient pas de lui dans les parages pour quelque raison. Elles sont avides. C'est ce que c'est. N'omettez pas cela. Ils sont avides.

Il est vrai que de part sa vie, Michael Jackson s'est associé à toutes sortes de personnes / associations auxquelles souvent seulement il a semblé comprendre - et parfois c'est devenu un problème public pour lui. Par exemple, Jackson se disait choqué il y a quelques années quand il a appris que Marc Schaffel, dont la compagnie de production a fait l'interview de Katherine Jackson, est un ancien producteur des vidéos pronographiques.

Josh Mankiewicz : Quand vous avez commencé à travailler pour Michael Jackson, savait-il que vous produisiez de la pornographie ?

Marc Schaffel : Bien je ne vais vraiment pas revenir là-dessus .... ça remonte à si loin. Je veux dire que les affaires que j'ai eu antérieurement importent peu, j'étais toujours là après les faits.

Josh Mankiewicz : Donc ça ne l'a pas dérangé lui.

Marc Schaffel : Clairement.

Josh Mankiewicz : Mme Jackson le sait-elle ? Cela lui importe-t-il à elle ?

Marc Schaffel : Bien je n'ai pas eu de conversation avec Mme Jackson pour cela. [rire étouffé] mais encore, je ne pense pas que Mme Jackson ait un jugement catégorique sur des personnes tant que de telles choses disparaissent.

Howard Mann a également un curriculum vitae intéressant. En plus d'éditer le livre de Katherine Jackson " Never Can Say Goodbye", il est également le propriétaire de " La ligue de lutte contre les femmes nues" ( "The Naked Women’s Wrestling League").

Dans son interview, Katherine Jackson ne parle pas des autres affaires de Mann. Et si elle n'a pas de jugement au sujet de Marc Schaffel, elle est à peu près une personne, la dernière personne à avoir vu Michael Jackson vivant.

Fire paramedic 33 : Quelle est votre adresse pour l'urgence ?

Homme : Oui, monsieur. J'ai besoin .... j'ai besoin d'une ambulance aussitôt que possible, monsieur.

Le cardiologue Conrad Murray est accusé d'homicide involontaire. Les procureurs disent qu'il a administré à Jackson une dose mortelle de Propofol ( anesthésique chirurgical) que Jackson avait pris l'habitude d'utiliser pendant quelque temps pour l'aider à dormir.
Dans cette interview, Katherine Jackson ne commente jamais l'utilisation de la drogue par son fils. Et bien qu'elle n'emploie pas son nom, elle rejette la responsabilité de sa mort sur le Dr. Murray.

Katherine Jackson : Naturellement il pourrait avoir été averti parce qu'il a engagé un docteur pour le surveiller. Le docteur était négligent.

Le Dr. Murray a plaidé non coupable. Son porte-parole a déclaré à Dateline qu'alors qu'il s'inquiète profondément de la famille de Michael Jackson et qu'il ne veut pas les juger dans leur processus de deuil, il persiste à dire qu'il n'a ni prescrit ni administré quelque chose qui aurait tué Michael Jackson.
L'odyssée de Dr. Murray à travers le système de justice pénale continue. Il doit retourné devant le tribunal en août. Finalement quoi qu'il arrive au Dr. Murray, Katherine Jackson dit que ça ne lui apportera pas la paix.

Katherine Jackson : Quoi qu'il arrive maintenant, ça ne me ramènera pas mon fils, mais je veux que justice soit faite. Et je pense que quand le procès sera terminé, j'espère qu'elle l'aura fait. Pour que je sois en paix, je ne sais pas.

De son lieu de naissance à Gary dans l'Indiana, à son lieu de repos final dans Glendale en Californie, c'était un jour de souvenir pour les fans, les amis, et la famille de Michael Jackson. Mais demain et le jour après, Katherine Jackson retournera à la maison dans Encino où elle a élevé ses enfants et maintenant ceux de Michael.

C'est l'histoire de cette mère ...... veillant sur les enfants.


http://www.mjackson.fr/index.php?/topic/1659-interview-de-katherine-jackson/


Revenir en haut Aller en bas
http://www.recupe.net/
jiminy

avatar

Messages : 2664
Date d'inscription : 16/03/2010
Age : 46
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Mer 30 Juin - 14:02





This report airs Dateline Friday, June 25, 9 p.m./8 C. The full hour will not be available online.

One year ago tonight, fans across the globe were in mourning for a star who had risen so high and then fallen so far. Michael Jackson was gone at the age of only 50, dead from a drug overdose. His death made as many headlines as his life.

A parade of show business royalty turned out for the funeral services that followed. His brothers and sisters stood together in a rare display of family unity. Even rarer were the public words from Jackson’s daughter Paris.

Through it all, one woman at the center of Michael Jackson’s life has kept her grief largely to herself. Katherine Jackson, the mother who raised nine kids, and who is now parent to Michael’s three children, is breaking her silence in a candid – and at times surprising – interview done just last week.

KATHERINE JACKSON: I wanted to shed some light on who Michael really was.

She talks about the last painful year...

KATHERINE JACKSON: There’s not a day go by that I don’t think about my son.

About how she’s now raising the daughter and two sons he left behind...

KATHERINE JACKSON: I never did like the fact that he put, um, scarfs or veils over their faces...

And about Debbie Rowe, the biological mother to Michael Jackson’s two older children….


KATHERINE JACKSON: I hadn’t met her before Michael died.

In this interview, Katherine Jackson also reveals how she believes her superstar son predicted his own death.

KATHERINE JACKSON: He told me several times that he felt that people wanted him gone, wanted him dead.

And she also has her own opinion of who’s to blame for her son’s death.

KATHERINE JACKSON: I want justice done.

Mrs. Jackson sat down for this interview with Sonia Lowe, an occasional journalist with whom she’s in the process of publishing this coffee-table book of personal memories, entitled “Never Can Say Goodbye.”

KATHERINE JACKSON: It brought back a lot of memories and then it brought back a lot of tears, but all in all, I had fun writing it.

NBC News purchased the rights to the interview from the production company that made it. Mrs. Jackson says she gave the interview not just to promote her book, but because she hoped that sitting down for only one interview would provide a little privacy for herself and her family, as the one year anniversary passes of the worst day in all their lives.

KATHERINE JACKSON: My family and I are not planning, haven’t talk or planned anything about this first anniversary—first year anniversary of Michael’s passing. And one reason why I’m doing this interview is I think that—I hope that the paparazzis and everyone would just respect our privacy during this difficult time and would leave us alone.

The book – which is being sold only online – includes hundreds of photos from the family’s collection, as well as personal reminiscences from Katherine, like this one: The day she realized young Michael had musical talent.

KATHERINE JACKSON: We had a Maytag washing machine, and it was rickety when the agitators would go, you know how they go [imitates sound]. This one was so rickety that it had a [imitates sound] kinda like that, and Michael was there on the floor wearing his diaper and his little bottle, and he just was dancing to the rhythm of what the washing machine made.


It’s memories like that of her remarkable boy that keep Katherine Jackson smiling. It’s been a difficult twelve months.

KATHERINE JACKSON: It’s been hard. It really has been hard. But with the friends and loved ones and family around me, I’m doing ok, especially with prayer. So, it helped me cope.

At 80, Katherine Jackson has lived both a charmed life, and a difficult one. She survived childhood polio and the death of a son, Brandon, shortly after he was born.

But the woman who sewed the suits the Jackson 5 wore to perform also saw her children excel in show business, and watched as one of them reached its zenith in concerts around the world.

Today, that son is gone, and Katherine Jackson is left with a question for the boy she loved and lost.

KATHERINE JACKSON: It would be so many things I’d like to say to him but I would really would wanna know what happened?

Part 2

Unlike so much of her clan, Katherine Jackson has shunned the spotlight even as she supported Michael and his siblings singing, dancing and even moon-walking to greater and greater fame.

In this exclusive interview, she says her favorite songs are “Man of War” by the Jackson 5…

KATHERINE JACKSON: I love the message. Says, ‘Don’t go to war no more. Steady peace because peace is all we need.’

And “Man in the Mirror” from Michael Jackson’s solo act.


Katherine went to every concert she could.

KATHERINE JACKSON: I’d have to say my favorite concerts of Michael’S—all of ‘em. I never got tired of seeing it over and over and over again. Because I thought that they were just that great.

Her favorite tour, she says now, was the brothers’ Victory Tour in 1984.

KATHERINE JACKSON: Especially the Victory Tour. I love that one because it had all of my sons in it. All six.

She says she never played favorites among those children, but she also knew that Michael was exceptionally talented and, at the same time, committed to his talent. The remarkable choreography he showed in “Thriller” required hours of practice at home.

KATHERINE JACKSON: Every Sunday he would go upstairs in our—we have another room up over the garage, and he made it into a little studio for dancing and exercising, and he would go up there and dance for two hours straight without stopping. So he wanted to be ready for his 2 hour concert. And so it paid off.

All of that preparation may have paid off the most at the 25th anniversary Motown Special. Katherine was in the audience when her second-youngest son changed the world of music with a new dance move.

KATHERINE JACKSON: Mike was on the show with his brothers and he did some songs with his brothers, and all the brothers left the stage, and I was surprised they were leaving him up there alone. And I was thinking, ‘Now what is he going to do?’

And then ...

KATHERINE JACKSON: That’s the first time I saw him do the moon-walk. And the theater went crazy. They just went wild.

She also tells a story of a famous son who didn’t always do what his mother wanted. Remember Bubbles? Michael was in his early twenties and still living in the family home when he adopted the pet chimp.


KATHERINE JACKSON: I didn’t know he was gonna bring him home because he had talked about getting a chimpanzee, and so I told one of the trainers I don’t want a monkey here. About a week or two later, Michael brought him home and I was shocked to find out that they act so much like humans. He would go and stand in front of you and hold his little hands up for you to pick him up. Just adorable and everybody fell in love with him.

Under the terms of their religion, Jehovah’s Witnesses like Katherine aren’t supposed to celebrate birthdays or holidays, but she says Michael always made sure she was well taken care of.

KATHERINE JACKSON: They gave me a party and invited my favorite pianist, and then, there was a long ribbon all the way to where I was sitting, and they had me follow the ribbon like follow the yellow brick road. Follow the ribbon – there was a Rolls Royce with a big ribbon on top of it. They had told Janet to shop for a car of my favorite color. She had bought a big red Rolls Royce.

Michael’s generosity and his desire to “heal the world,” she says, were apparent from a very early age.

KATHERINE JACKSON: You remember when they used to show the little African kids starving to death, flies all around their mouth? We, Michael and I, would lay there on the floor watching TV…

Michael would look up at me and said, ‘Mother,’ he said, ‘one day’ – he was only a kid then – ‘I’m going to do something about this.’

Katherine says he kept his promise, sending boxes and boxes of food to people who needed it, paying tuition for those who couldn’t afford it.

After he got old enough to manage his own money and do things, everything he did was for the children.

KATHERINE JACKSON: I was very proud of him because he remembered and he gave, up until his last day.

Katherine says she knows her children made sacrifices in the name of professional success, and she also says Michael in particular lamented the boyhood years he spent onstage.

More than once during his life, Michael Jackson talked about how he blamed his father Joe for that lost childhood—he even said his father physically abused him, which Joe Jackson denies. In this interview, Katherine Jackson didn’t talk about the relationship she witnessed between father and son. But, over the years, that bitterness Michael Jackson had expressed over his childhood never seemed to extend to his mother... And from her point of view, her son seemed to have few, if any, regrets about the price he paid for fame.


KATHERINE JACKSON: He talked about he missed his childhood, which he did, but then, he also said he loved what he’s doing now and he wouldn’t have had it any other way…I imagine he must have liked it a lot because he could have stopped performing anytime he wanted to, and he kept on doing it. He loved what he was doing. Since he was young.

Part 3

For the last year, Katherine Jackson has shouldered a painful burden. There are few things more sad than a mother burying her own child. She’s dealt not only with that, but now with a double role as both grandmother and mother to three young children.

With the death of Michael Jackson, his children – 13-year-old Michael Jackson, Jr. (known as Prince Michael), 12-year-old daughter Paris, and 8-year-old son Prince Michael II (known as Blanket) – were suddenly without the father who had raised them and protected them.

PARIS JACKSON, AT THE MEMORIAL: Daddy has been the best father you could ever imagine. And I just wanted to say I love him so much.

Heartbroken and stunned, the Jackson family stood by the children at the televised memorial. But Michael named only one family member as their guardian in his will: His mother.

MARC SCHAFFEL: She went through something that no parent should ever have to go through. And she’s raising Michael’s children.

Marc Schaffel was a business partner and cameraman for Michael Jackson. When Katherine wanted to do this interview, Schaffel says she sought him out to produce it.

MARC SCHAFFEL: She is just really, really an incredible person. I mean, she’s a role model …what Michael saw in her all along. I mean, she is supportive. She’s there. She’s protective. You know, she’s been around. She knows the world. And that’s the type of person Michael—entrusted her.

Katherine has helped the children get through some hard times. It’s been obvious how much they miss their dad.

To the world, he was the pop star who made “Bad” so good, but to his kids, he was just dad.


Katherine tells the story of now-12-year-old Paris decorating her bedroom. She only wanted one image on her walls.

KATHERINE JACKSON: She went into her closet and she brought five pictures out of Michael. She wanted one over each bed. She wanted over the desk, she wants nothing but Daddy’s pictures, she said, in her room. So I guess she goes to bed looking at him and she gets up looking at him.

And she’s seen them become closer to the rest of the Jackson kids—their cousins—who have kept them company.

KATHERINE JACKSON: Yes, well, they have lots of cousins and uncles. They’ve been in their life since day one after, and also, after Michael passed, they even been closer. One or two of them are there every day

Like a proud grandma, she brags a bit.

KATHERINE JACKSON: Kids are doing fabulous. They’re doing good and they’re straight A students.

All three are being home-schooled, and, though there have been reports that the children will attend a traditional school in the L.A. area, Katherine says that decision hasn’t been made.

KATHERINE JACKSON: If we continue to give them home schooling or if we take them to private school…we’re thinking about looking at private school for them. Blanket’s not ready yet. Paris had said she’s not ready either. They went to check out some schools with their cousin Tito’s boys. They she liked it, so she said she wants to go, so we’ll see what happens in September.

She says all three are discovering their own talents.

KATHERINE JACKSON: Prince loves the camera, and they were doing this with Michael before Michael passed because he wanted to be behind scenes and doing movies and things like that, so Prince was working with him. [Paris] loves the piano and she also… I’m thinking about, well, have been looking for a piano teacher for him, her. And she can pick out any song that she wants to, especially her daddy’s songs. [Blanket], he loves to sing and he plays with his toys most of the time. He’s very young yet.

Paris//wants to be an actress and she is already [laughs], but she wants to play the piano and she still plays it but um she plays by ear. And Blanket, he can carry a tune very well and he has rhythm. And he can dance.


And this may surprise you: Katherine says that for some time, Prince Michael, Paris and Blanket had no idea that their daddy was a musical superstar, wowing audiences from Bangkok to Bucharest.

KATHERINE JACKSON: No. At one time they didn’t even know. Cause he never did let them know what he was doing, never did show them any videos of himself or anything – or DVDs, as you call them now.

But now they know. Their father changed the face of music ... And dance...

There have been some glitches... Marc Schaffel says 80-year-old Katherine didn’t realize that the internet can be an issue when parenting young children. That’s perhaps how Paris’s personal videos showed up briefly on youtube.

Michael hadn’t let the kids watch regular TV or go on the Internet. Apparently, they took a little advantage of Grandma until she caught on.

She’s tried to give the children a calmer, maybe more normal life than the one their father gave them. They now live in one place, they’re no longer a family on the move from country to country, and gone are the masks that Michael Jackson made his kids wear in public.

KATHERINE JACKSON: Uh no. I never did like the fact that he put, um, scarfs or veils over their faces. I didn’t, so that’s why I didn’t do it. Because as long as we have them protected with security guards, I think that’ll—that’s fine. And I know sooner or later the children, after they got older, which they are now, they wouldn’t want that, so I stopped it. I didn’t do it.

But Katherine knows she has a special duty to ensure that Blanket, Paris and Prince Michael are taken care of the best she can.

KATHERINE JACKSON: Out of all the people in Michael’s life, I think Michael adored his children more than anything else. And they adored him.

And you might be surprised to whom she’s turning for help.

Part 4


The world first came to know him as a kid, but Michael Jackson grew up to be the world’s most famous bachelor.

Then came a marriage made in tabloid heaven to Lisa Marie Presley, the daughter of a legend approximately the same wattage as her new husband. They said it would never last—and they were right.

After the two were divorced, Michael Jackson had started to worry that he would never become a father. Hearing that, Debbie Rowe, a nurse working for Jackson’s dermatologist, came forward with an unusual offer.

DEBBIE ROWE: I said, if you want to be a daddy, I want to do it.

In 1996, she became pregnant with Jackson’s first child. It raised eyebrows across the world, in part because it didn’t seem to be a romance. Even by the standards of what constituted typical behavior from the eccentric superstar, it was a surprise.

DEBBIE ROWE: I would never do this for money. I did this because I love him. That’s the only reason I did this.

Later that year, they were married in Sydney, Australia. Katherine Jackson was not present. Three months later, Michael Jackson, Jr. – known as Prince – was born. Debbie talked about the new father.

DEBBIE ROWE: He feeds him. He changes his diapers, he reads to him, he sings to him. If he’s on the phone, the baby is in his arms. If he’s having a meeting, the baby is there. He takes naps with him. He is there, I don’t need to be there. I don’t need to be there because Michael is. I’d have nothing to do.

A daughter, Paris, was born in 1998. A third child, Prince Michael II, known as Blanket, was born later to a surrogate mother whose identity has never been revealed.

Michael Jackson and Debbie Rowe divorced in 1999, with Debbie giving up her parental rights in return for a cash settlement and a home in Beverly Hills.

After Jackson was accused of child molestation for the second time in 2004, Rowe went to court to try to reclaim custody. A year later, on the stand in Jackson’s criminal trial, she said he’d been a great father and that she saw the children every 45 days for about eight hours. The custody case hadn’t been resolved when Michael Jackson died.


MARC SCHAFFEL: After Michael had passed away, there was a concern about what was happening with the children. For Debbie, I had extended out a little bit to some people to see if we could make a connection with some family members.

Marc Schaffel is more than the producer of the promotional interview for Katherine Jackson’s book, he says he was also, after Jackson’s death, the go-between for his friend Debbie Rowe and Katherine Jackson.

In her interview, Katherine Jackson reveals something surprising. Despite Debbie Rowe’s marriage to Michael and her role as biological mother of Michael’s two older children, Debbie and Katherine didn’t know each other.

KATHERINE JACKSON: I hadn’t met her before Michael died. We met and we clicked right away.

JOSH MANKIEWICZ: You actually brokered the sort of first meeting between Mrs. Jackson and Debbie.

MARC SCHAFFEL: We got both parties together. No paparazzi. Nobody knew. No lawyers knew. No representatives knew.

JOSH MANKIEWICZ: And how’d they get along at that first meeting?

MARC SCHAFFEL: They looked at each other. And tears just started running down both their eyes.

Katherine tells the same story.

KATHERINE JACKSON: We cried together. We talked. We had a nice time together because when we met it was just Michael we thought about, mostly, and the children.

After Jackson’s death, there was a lot of speculation about what Debbie Rowe would want to do...


KATHERINE JACKSON: All the rumors about Debbie Rowe wanting to take the children away—completely false. Debbie is happy about the arrangement the way Michael left it, and now she sees nothing wrong with me raising the children, and I respect her and love her for that.

MARC SCHAFFEL: She had no problem letting Mrs. Jackson—step into those shoes. She wants to be part of the children’s life.

JOSH MANKIEWICZ: In the case of Paris and Prince, they know she’s their biological mother?

MARC SCHAFFEL: Yes. Prince and Paris know that Debbie’s their biological mother.

Since that tearful first meeting, Debbie has been spending time with her two biological children, Prince and Paris, at the Jackson home – and with Blanket as well, so that he doesn’t feel left out.

JOSH MANKIEWICZ: You know Debbie Rowe pretty well. Does she have any concern that those kids can’t be taken care of adequately by an 80-year-old woman?

MARC SCHAFFEL: Absolutely not. She has every faith that Mrs. Jackson will do a wonderful job. I mean, she’s got so much experience. You know, she’s—she’s raised nine children.

According to Michael’s will, should something happen to Katherine, Diana Ross is next in line to care for the children. Schaffel says Debbie is also ready to help, if asked.

MARC SCHAFFEL: Debbie is the children’s biological mother. She will always be there for them. If Mrs. Jackson wasn’t available, Debbie would be right there.

For now, Debbie continues to spend time with the Jackson children, as she and Katherine figure out what’s best.

KATHERINE JACKSON: Debbie is the children’s biological mother, and I feel that she should be in their life and the children should know her.


Part 5

It’s called the Hayvenhurst House –the family home in Encino, California Joe Jackson bought in 1971.

It’s where Michael Jackson and his brothers and sisters grew up.

When Michael Jackson struck it rich, Katherine says he offered to find his mom something grander.

KATHERINE JACKSON: When he was 18 and had his own money, he said, ‘Mother, I’m going to buy you a new house,’ and we went shopping all over for a new house. And homes had gone up so expensive and we couldn’t find a piece of property we wanted.

So Jackson remodeled the Hayvenhurst home, and the Jackson family never left. Today, it’s where Katherine Jackson lives with Michael Jackson’s kids.

It’s a place that’s still dear to Katherine.

KATHERINE JACKSON: The children love it too. They swim, they play football, basketball…everything. And because it was from Michael, now I don’t think I want to move.

But, it turns out, in the last years of Michael Jackson’s life, Katherine was actually at risk of losing that beloved family home, all because of Michael’s precarious financial situation:

ETHAN SMITH: Things were pretty bad for him.

Ethan Smith of The Wall Street Journal has been covering the turmoil surrounding Michael Jackson’s finances for years.


ETHAN SMITH: He was behind on mortgage payments, on utility bills. The Los Angeles Water and Power Company was gonna shut off service. Indy Mac was going to file a foreclosure notice on what ended up being the day after he died.

It’s no secret that Michael Jackson liked to spend the money he made, particularly as he got older. There were shopping sprees, lengthy hotel stays, trips around the world, legal bills, and an entourage longer and hungrier than a Vegas buffet line.Jackson – who may have earned more than a billion dollars during his life, was half a billion dollars in debt when he died.

ETHAN SMITH: It’s a little macabre to say, but the best thing that could have happened to Jackson’s business appears to have been Jackson exiting the scene.

JOSH MANKIEWICZ: Because his death created this huge public surge of interest in him again? And he’s not around to spend any of that money?

ETHAN SMITH: He’s not around to spend the money, go on multimillion dollar shopping sprees. There’s some order here where there was nothing but chaos before.

Bringing order to chaos, says Smith, has been the work of the estate’s executors. They are aggressively managing the estate as a business.

ETHAN SMITH: They’re making all kinds of licensing deals, partnerships. They’re being responsible about dealing with debt. And they’re making a ton of money on behalf of the beneficiaries of the estate, Katherine Jackson and Michael Jackson’s children.

Jackson has generated something like $200 million in the last year, thanks in part to the blockbuster “This Is It.” In terms of earnings, he’s ahead of Elvis and John Lennon –people who are larger than life, even in death.

JOSH MANKIEWICZ: So, in a weird way, this last year has been his best year in a long time?

ETHAN SMITH: His records have been selling like it was the peak of his career. He had the best performing concert film of all time. I mean, he’s—you know, he’s kind of vaulted back to the superstar status that, you know, he really hadn’t seen since the early or maybe mid-80s.

There’s still $300 million in debt coming due this year, but Smith says discussions are underway about restructuring that, and the estate is likely to keep generating significant income for years to come.


Still, Howard Mann, Katherine Jackson’s collaborator on her new coffee table book “Never Can Say Goodbye,” says one of the main reasons she agreed to do the book is because she needs the money.

HOWARD MANN: She is trying to maintain several properties, several homes and, I mean, hers is not a lifestyle that’s—that’s readily affordable.

JOSH MANKIEWICZ: So the money from this book is actually gonna come in handy?

HOWARD MANN: I would like to think that, with this project, she can live out the rest of her years without ever having a financial worry again.

Mann says he’s just trying to help both Katherine Jackson and himself at the same time, and that he’s not one of the many hangers-on who, over the years, tried to hitch their financial trailers to Michael Jackson.

ETHAN SMITH: If you kind of go back over his life, there was always this cast of characters coming in and out who—you know, either were doing business on his behalf or purporting to do business on his behalf. Many of whom were, you know, really pretty shady.

JOSH MANKIEWICZ: And all of whom had their hand out.

ETHAN SMITH: Yes.

Even though he’s gone, Michael Jackson is still a bankable star, and a possible fortune may be waiting from some of the untapped material he’s left behind. For example, Howard man says he has 273 master tapes of unreleased Michael Jackson recordings, and wants to publish those songs. But Jackson’s estate has already raised questions about who actually owns the rights to this possible treasure: Mann, the estate, or the mother and children Jackson left behind.

Part 6

When someone you love dies, it’s natural to think of how and when you saw them last. Katherine Jackson is no different.


KATHERINE JACKSON: The last time I saw Michael before he passed away was about a week and a half… and I had gone to visit him. The children were there, we talked, we played around and had fun together. And Michael even showed me a movie, cause he had a new instrument there. It was really nice, he just played on the bedroom wall. And that was the last time I can remember seeing my son alive.

Since then, Katherine has tried to remember her son in his happier times.

KATHERINE JACKSON: I never looked at him after he passed. I—I don’t like doing that. I wanted to remember him smiling and laughing and having a good time the last time I saw him.

What still angers her are the tough times, like the accusations, starting in the early ‘90s, that Michael Jackson was a child molester.

MICHAEL JACKSON: These statements about me are totally false.

KATHERINE JACKSON: He used to come to me sometimes and tell me, and he said, ‘Mother, just think of what I love most in this world are children, and I’d rather slit my own wrist before I hurt a child, and this is what they’re trying to pin on me.’ And I just want them to know that Michael wasn’t like that.

Remember, Jackson was accused in 1993 of molesting a young boy. He settled with his accuser without admitting any wrongdoing. In a separate case in 2005, he was criminally charged with molestation and was acquitted by a jury. During that trial, Katherine was the only Jackson family member to attend every court hearing. In the interview, she wasn’t asked about the molestation charges, but she raised it herself.

KATHERINE JACKSON: The first child that they tried to accuse Michael, he had come forward and said Michael didn’t touch him. And he had said that before, but he was afraid because he was afraid of his father. But the father has committed suicide since he came out and told it. So, maybe his conscience was bothering him. The reason he did it…I don’t know.

Mrs. Jackson is apparently referring to an Internet rumor shortly after Michael Jackson died, suggesting that her son’s 1993 accuser admitted he lied. In fact, there’s no evidence to support that.

A source close to the boy’s family tells Dateline that the boy never recanted his story and that, while the boy’s father did commit suicide, it had nothing to do with the accusations against Jackson. The man suffered from a rare and painful leukemia.

But Katherine Jackson still sees her son as a victim, set upon by people who wanted his money and would do anything to get it. In her interview, she says Michael believed it, too.


KATHERINE JACKSON: He felt that people wanted him gone, wanted him dead. He would always say that. And, for him to say that, he must have known something. It’s just some of the mean, evil, vicious people didn’t want him around for some reason. They’re greedy. That’s what it is. Don’t take that out. They are greedy.

It is true that, over his life, Michael Jackson associated himself with all kinds of people—associations which often only he seemed to understand—and sometimes it became a public problem for him. For example, Jackson said he was shocked a few years ago when he learned that Marc Schaffel, whose production company did Katherine Jackson’s interview, is a former producer of X-rated videos.

JOSH MANKIEWICZ: When you started working for Michael Jackson, did he know that you had produced pornography?

MARC SCHAFFEL: Well—that part I’m—I’m really not gonna get into. Cause that—that’s so far past. I mean what—what business I had prior really didn’t matter because obviously I was still there after the fact.
Advertisement | ad info

JOSH MANKIEWICZ: So it clearly didn’t matter to him.

MARC SCHAFFEL: Clearly didn’t matter.

JOSH MANKIEWICZ: Does Mrs. Jackson know? Does it matter to her?

MARC SCHAFFEL: Well, I—I don’t have the conversation with Mrs. Jackson. [chuckle] But again—I don’t think Mrs. Jackson is judgmental on people as far as things like that go.

Howard Mann also has an interesting resume. In addition to publishing Katherine Jackson’s book, “Never Can Say Goodbye,” he is also the owner of something called The Naked Women’s Wrestling League.

In her interview, Katherine Jackson doesn’t talk about Mann’s other businesses. And if she’s not judgmental about Marc Schaffel, she is about one person—the last person to see Michael Jackson alive.

FIRE PARAMEDIC 33: What is your address for your emergency?

MALE: Yes, sir. I need to—I need an ambulance as soon as possible, sir.

Cardiologist Conrad Murray is charged with manslaughter. Prosecutors say he gave Jackson a fatal dose of the surgical-grade anesthetic Propofol, which Jackson had been using for some time to help him sleep.

In this interview, Katherine Jackson never comments on her son’s drug use. And though she doesn’t use his name, she lays the blame for his death at Dr. Murray’s feet.

KATHERINE JACKSON: Of course it could have been prevented because he hired a doctor to watch over him. And the doctor was negligent.

Dr. Murray has pled not guilty. His spokeswoman told Dateline that, while he cares deeply for Michael Jackson’s family and doesn’t want to judge them in their mourning process, he continues to maintain that he neither prescribed nor administered anything that should have killed Michael Jackson.

Dr. Murray’s odyssey through the criminal justice system is continuing. He’s next due in court in August. But whatever ultimately happens to Dr. Murray, Katherine Jackson says it won’t bring her peace.

KATHERINE JACKSON: Whatever happened now wouldn’t bring my son back, but I want justice done. And I think when the trial is over, I hope it’s done. But, for me to be at peace, I don’t know.

From his birthplace in Gary, Indiana, to his final resting place in Glendale, California, this was a day of remembrance for Michael Jackson’s fans, friends, and family. But tomorrow and the day after, Katherine Jackson will go back to the home in Encino where she raised her children and now Michael’s. Watching over the kids—that’s this mother’s story.


http://www.msnbc.msn..._nbc-newsmakers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.recupe.net/
lovely one

avatar

Messages : 1962
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 39
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Mer 30 Juin - 14:14

Jiminy
Revenir en haut Aller en bas
xscape78

avatar

Messages : 1078
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 73
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Jeu 1 Juil - 0:37

Jiminy, je viens d'ouvrir ma boite mail, je n'ai pas tout lu, car j'ai les yeux qui se croisent lol! mais demain je serais plus éveillée, hier je me suis endormie à 4 h du matin alors ce soir j'espère que Sleep Sleep Sleep Sleep Sleep Bisous
Revenir en haut Aller en bas
reverdy

avatar

Messages : 882
Date d'inscription : 03/02/2010
Age : 45
Localisation : le lude - (sarthe)-france

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Jeu 1 Juil - 15:25

Coucou , Cuckoo !!!!!

@ http://www.contactmusic.com/news.nsf/story/katherine-jackson-to-release-michael-movie_1150525

Katherine Jackson à la sortie en film de Michael
Katherine Jackson serait en collaboration avec Howard Mann un film sur la vie de son fils la fin de Michael Jackson .


la mère de Michael Jackson est de produire un film sur la fin de son fils .

Katherine Jackson serait en Collaboration avec Howard Mann - le co - auteur de SES coffee table book " Never Can Say Goodbye " - Un film sur Qui se concentrera sur la vie de la superstar de la pop de l' enfance à sa mort prématurée le 25 Juin 2009.

Selon le site TMZ potins , Katherine fait des centaines d'heures de vidéos disponibles à Howard , y compris des images de quand la famille Jackson a déménagé de Gary , Indiana, à Los Angeles après The Jackson 5 signé avec Motown Records .

On croit aussi Howard a versé une somme à huit chiffres de la " Black or White " ex- chanteur des partenaires commerciaux Marc Schaffel pour 26 heures de séquences vidéo de Michael .

Les plans de SONT Howard et Katherine - Qui HNE le tuteur légal de Michael Enfants Trois , Prince Michael I et Paris Prince Michael II , Comm also Comme « couverture » - de Publier UNE Série de films Michael sur .

Décès fils depuis , le documentaire " This Is It " Qui s'entraînaient Michael Verser le fils d'un NE Jamais prendre » place 50 - Date de résidence concert de Londres une Libéré Été .

@ Katherine Jackson To Release Michael Movie
Katherine Jackson is reportedly working with Howard Mann on a film about her late son Michael Jackson's life.


Michael Jackson's mother is to produce a film about her late son.

Katherine Jackson serait en collaboration avec Howard Mann - le co-auteur de ses coffee table book " Never Can Say Goodbye " - sur un film qui se concentrera sur la vie de la superstar de la pop de l'enfance à sa mort prématurée le 25 Juin 2009.

According to gossip website TMZ, Katherine is making hundreds of hours of home videos available to Howard, including footage of when the Jackson family moved from Gary, Indiana, to Los Angeles after The Jackson 5 signed with Motown records.

It is also believed Howard has paid an eight-figure sum to the 'Black or White' singer's former business partner Marc Schaffel for 26 hours of video footage of Michael.

Les plans sont de Howard et Katherine - qui est le tuteur légal de Michael trois enfants , Prince Michael I, Paris et Prince Michael II , aussi connu comme «couverture» - de publier une série de films sur Michael .

Depuis son décès , le documentaire " This Is It " qui s'entraînaient Michael pour son à ne jamais prendre place 50- date de résidence concert de Londres a été libéré .


BISOUS BISOUS BISOUS , KISSES KISSES KISSES
Revenir en haut Aller en bas
reverdy

avatar

Messages : 882
Date d'inscription : 03/02/2010
Age : 45
Localisation : le lude - (sarthe)-france

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Jeu 1 Juil - 15:35

Coucou , Cuckoo !!!!

@ http://www.contactmusic.com/news.nsf/story/katherine-jackson-planning-michael-movies_1150503

Planification Jackson Katherine Michael Films '
la mère de Michael Jackson Katherine est en négociation pour produire un certain nombre de films documentant la vie de son fils décédé.

La matriarche de la famille Jackson est dit de faire équipe avec son nouveau partenaire d'affaires Howard Mann , qui ont collaboré à son livre une table à café , récemment publié , pour une série de films sur le roi de Pop.

Mann a prétendument payé des millions de dollars à Jackson l'ancien partenaire d'affaires Marc Schaffel pour 26 heures d'images de la chanteuse depuis son enfance à utiliser dans les films .

Les clips , avec Katherine collection de la vidéo domestique vaste , formeront la base des projets sur grand écran , selon TMZ.com .

Les films ne seront pas Jackson première apparition posthume dans les cinémas - son concert Ce film est sorti l'année dernière (09) et a jusqu'ici rapporté plus de $ 260 millions ( £ 173 000 000 ) .

Katherine Jackson et Mann sont également dit que la négociation des contrats de disques de libérer 273 chansons entendues par le chanteur en retard.

@ Katherine Jackson 'Planning Michael Movies'
MICHAEL JACKSON's mother KATHERINE is reportedly in negotiations to produce a number of movies documenting her late son's life.

The Jackson family matriarch is said to be teaming up with her new business partner Howard Mann, who collaborated on her recently-released coffee table book, for a series of films about the King of Pop.

Mann has allegedly paid millions of dollars to Jackson's former business partner Marc Schaffel for 26 hours of footage of the singer from his childhood to use in the movies.

The clips, along with Katherine's extensive home-video collection, will form the basis of the big-screen ventures, according to TMZ.com.

The movies won't be Jackson's first posthumous appearance in cinemas - his concert film This Is It was released last year (09) and has so far grossed more than $260 million (£173 million).

Katherine Jackson and Mann are also said to be negotiating record deals to release 273 unheard songs by the late singer.


BISOUS BISOUS BISOUS , KISSES KISSES KISSES
Revenir en haut Aller en bas
xscape78

avatar

Messages : 1078
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 73
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Ven 2 Juil - 13:52

http://people.premiere.fr/News-People/Katherine-Jackson-et-maintenant-elle-voudrait-faire-un-film-sur-Michael/(gid)/2361333
Voici un autre lien concernant le futur film de Katherine Jackson.
Oui c'est vrai aussi que Michael était (est) très discret sur sa vie privée en général, et maintenant tout va être "déballé", c'est encore du fric gagné sur son dos No
Revenir en haut Aller en bas
lilia

avatar

Messages : 413
Date d'inscription : 05/03/2010

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Ven 2 Juil - 15:21

xscape78 a écrit:
http://people.premiere.fr/News-People/Katherine-Jackson-et-maintenant-elle-voudrait-faire-un-film-sur-Michael/(gid)/2361333
Voici un autre lien concernant le futur film de Katherine Jackson.
Oui c'est vrai aussi que Michael était (est) très discret sur sa vie privée en général, et maintenant tout va être "déballé", c'est encore du fric gagné sur son dos No

Ah katherine , katherine , katherine ... !!!
Là ça commence vraiment à devenir du n'importe quoi !!
Je me demande bien si " mj est d'accord "
Revenir en haut Aller en bas
xscape78

avatar

Messages : 1078
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 73
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Ven 2 Juil - 16:05

lilia a écrit:
xscape78 a écrit:
http://people.premiere.fr/News-People/Katherine-Jackson-et-maintenant-elle-voudrait-faire-un-film-sur-Michael/(gid)/2361333
Voici un autre lien concernant le futur film de Katherine Jackson.
Oui c'est vrai aussi que Michael était (est) très discret sur sa vie privée en général, et maintenant tout va être "déballé", c'est encore du fric gagné sur son dos No

Ah katherine , katherine , katherine ... !!!
Là ça commence vraiment à devenir du n'importe quoi !!
Je me demande bien si " mj est d'accord "


Bin moi je pense que non !!!!! mais pour la crédibilité du hoax peut-être qu'il ne peut pas aller à l'encontre !!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Nikkyta



Messages : 1410
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Ven 2 Juil - 22:04

http://www.purepeople.com/article/michael-jackson-sa-mere-pourrait-produire-un-biopic-sur-la-star-decedee-au-risque-de-perdre-sa-pension_a59137/1

Un an après le décès de Michael Jackson, le business est toujours florissant et donne aussi de nombreuses idées à son entourage. Le clan Jackson a très peu subtilement caché son envie de faire de l'argent sur le nom de l'artiste défunt mais dans ces histoires, la mère de MJ, Katherine Jackson semblait être la plus sage.

C'est d'ailleurs elle que le King of Pop a désigné pour avoir la garde de ses enfants Prince Michael, Paris et Prince Michael II. Pourtant, c'est Katherine qui se serait embarquée dans une série de projets pour augmenter les revenus du business Michael... au risque de voir la justice lui retirer sa pension mensuelle issue de l'héritage de son fils.

Selon le site TMZ.com, Katherine et le père de Michael, Joe Jackson, ont sponsorisé un événement au Beverly Hilton Hotel le 26 juin et l'entrée à ce gala était de 500 dollars, s'il vous plaît. Par ailleurs, elle a investi de l'argent pour la publication de son livre sur son fils, Never Can Say Goodbye co-écrit avec Howard Mann. Ce n'est pas tout, avec cet homme, elle se préparerait à produire un film contenant des vidéos de son enfance jusqu'à son décès. Le biopic pourrait même se transformer en série afin d'être rentable encore plus longtemps ! Après le documentaire sur les répétitions de ses concerts avortés, This Is It, voilà que l'on va s'attaquer à sa vie privée.

Maman Jackson possède des centaines d'heures de vidéos de son fils. Mann a acheté quant à lui les droits de 26 heures d'images de Michael Jackson qui appartenait à l'ancien partenaire d'affaires et confident de MJ, Marc Schaffel. Si Howard Mann estime que les profits faits sur ce livre et sur ce film vont bénéficier au patrimoine de Michael et donc à ses enfants, la justice risque de ne pas être forcément sur la même longueur d'onde.

Manifestement, Katherine Jackson, qui reçoit plus de 26 000 dollars par mois de l'héritage de son fils, doit s'en servir pour ses besoins personnels. Or, depuis quelque temps, elle se fait de l'argent sur le nom de la star décédée. Le juge peut estimer qu'en gagnant de l'argent, Katherine ne peut plus justifier une pension. La question est de savoir si cette femme, âgée de 80 ans, a été poussée ou pas à prendre ce genre de décisions. On verrait bien la patte du vilain Joe, qui avait vainement essayé de demander une pension pour lui !
Revenir en haut Aller en bas
jiminy

avatar

Messages : 2664
Date d'inscription : 16/03/2010
Age : 46
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Sam 3 Juil - 19:23

Katherine veut faire un film sur la vie de Michael , mais n'y a t il pô quelqu'un d'autre derrière cela ???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.recupe.net/
xscape78

avatar

Messages : 1078
Date d'inscription : 12/04/2010
Age : 73
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Dim 4 Juil - 1:08

jiminy a écrit:
Katherine veut faire un film sur la vie de Michael , mais n'y a t il pô quelqu'un d'autre derrière cela ???


Bin moi j'pense que oui !!!!!!!!! c'est bizarre cela ne lui ressemble pas, car elle n'a pas l'air d'être quelqu'un de vénal !!!
Revenir en haut Aller en bas
maybe
Super boulet
Super boulet
avatar

Messages : 1687
Date d'inscription : 28/03/2010
Age : 28
Localisation : lille

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Dim 4 Juil - 10:08

xscape78 a écrit:
jiminy a écrit:
Katherine veut faire un film sur la vie de Michael , mais n'y a t il pô quelqu'un d'autre derrière cela ???


Bin moi j'pense que oui !!!!!!!!! c'est bizarre cela ne lui ressemble pas, car elle n'a pas l'air d'être quelqu'un de vénal !!!

bah oui en effet c'est bisard....Katherine n'est pas de ce genre....
Revenir en haut Aller en bas
jiminy

avatar

Messages : 2664
Date d'inscription : 16/03/2010
Age : 46
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Dim 4 Juil - 13:25



Katherine Jackson serait bien menacée de perdre sa pension de 26 000 dollars attribuée pour la garde et les besoin des trois enfants de Michael.

En effet, associée tout récemment à son ex-mari Joe Jackson pour l'organisation d'une soirée dédiée au premier anniversaire du décès de leur propre fils ( !!!! ), Katherine Jackson aurait aussi investi de l'argent dans la publication d'un livre consacré à Michael Jackson.

Intitulé Never Say Goodbye, le livre est co-écrit par Howard Mann. Mais ce n'est pas tout, ce dernier viendrait aussi d'acheter à la mère de Michael Jackson 26 heures de bandes vidéo filmées dans l'intimité de la star : des vidéos de famille absolument inédites qui seraient utilisées afin d'en faire un film documentaire !

Bien évidemment, la justice informée de tels projets serait bien sur le point d'ôter toute pension à Katherine Jackson, en justifiant ce choix de par le fait qu'elle ne peut prétendre à une aide de 26 000 dollars par mois si elle l'investit dans des affaires et en ressort largement bénéficiaire !

Décidément, la mort de Michael a révélé le pire chez les Jackson !


Vous avez-vous la photo ???? La personne qui se tient à la droite de Katherine possède une petite plaque commémorative du grand exemplaire ........ auraient-ils mis en vente ce jour là , des plaques souvenir ???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.recupe.net/
lovely one

avatar

Messages : 1962
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 39
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Dim 4 Juil - 15:16

scratch scratch scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Lun 5 Juil - 0:42

Katherine Jackson : Il m'est revenu beaucoup de souvenirs et aussi beaucoup de larmes mais malgré tout je me suis amusée à l'écrire.

NBC News a acheté les droits de cette interview. Mme Jackson dit qu'elle ne l'a pas donnée seulement pour promouvoir son livre, mais qu'elle espère qu'une unique interview assurerait un peu d'intimité pour elle-même et sa famille à l'approche du premier anniversaire du plus horrible jour de leurs vies.

Katherine Jackson : Ma famille et moi ne prévoyons rien, n'avons pas parlé ou prévu quoique ce soit pour ce premier anniversaire - premier anniversaire de la mort de Michael. Et une raison pour laquelle je fais cette interview est que je pense ... je souhaite que les paparazzis et chacun respectent notre intimité pendant ce moment difficile et nous laisseront tranquilles.

Le livre ( seulement vendu en ligne ici) inclut des centaines de photos de Michael appartenant à la famille, aussi bien que des souvenirs personnels de Katherine, comme celle-ci : le jour où elle a réalisé que le jeune Michael avait du talent pour la musique.

Katherine Jackson : Nous avions un lave-linge Maytag, et il était branlant quand les cycles démarraient, vous savez comment ils font [imite le bruit]. Celui-ci était si délabré qu'il a eu un ..... [imite le bruit] un peu comme ça, et Michael était là dans sa couche-culotte et son biberon, et dansait juste au même rythme que le lave-linge.

C'est avec de tels souvenirs de son remarquable garçon que Katherine Jackson garde le sourire. Ces douze mois ont été difficiles.

Katherine Jackson : Ca a été dur. Ca a vraiment été dur. Mais avec les amis les plus aimés et la famille autour de moi, je vais bien, particulièrement avec la prière. Ainsi, elle m'a aidé à faire face.

À 80 ans, Katherine Jackson a vécu en même temps une vie agréable, et une difficile. Elle a survécu à la poliomyélite infantile et à la mort d'un fils, Brandon, peu de temps après la naissance.
Mais la femme qui a cousu les costumes que les Jackson 5 portaient pour leurs prestations, a également vu ses enfants exceller dans l'industrie du spectacle, et a regardé l'un d'entre eux atteindre son zénith pendant ses concerts tout autour du monde.
Aujourd'hui, ce fils s'en est allé, et Katherine Jackson reste avec une question à ce fils aimé et perdu.

Katherine Jackson : Il y aurait tant de choses que je voudrais lui dire, mais je voudrais vraiment savoir ce qui est arrivé.

À la différence de beaucoup de son clan, Katherine Jackson a fui les projecteurs même pendant qu'elle soutenait Michael et ses frères et même quand il " moonwalkait" vers une célébrité grandissante.

Dans cette interview exclusive, elle parle de ses chansons préférées qui sont " Man of War" des Jackson 5…

Katherine Jackson : J'aime le message disant " N'allez plus à la guerre. Maintenez la paix parce que la paix est tout ce dont nous avons besoin."

Et " Man in the mirror " un solo de Michael Jackson.
Katherine est allée aux concerts à chaque fois qu'elle le pouvait.

Katherine Jackson : Je devrais dire mes concerts préférés de Michael - tous. Je ne me suis jamais lassée de les voir encore et encore. Parce que je pensais qu'ils étaient juste énormes.

Sa tournée préférée, elle le dit maintenant, c'était le " Victory Tour" en 1984.

Katherine Jackson : Particulièrement le " Victory Tour". J'aime celui-là parce qu'il y avait tous mes fils. Tous les six.

Elle affirme qu'elle n'a jamais eu de favoris parmi ses enfants mais elle savait que Michael était exceptionnellement doué et en même temps, consacré à son talent. La remarquable chorégraphie de " Thriller" exigeait des heures d'entrainement à la maison.

Katherine Jackson : Chaque dimanche il montait - nous avions une autre pièce au-dessus du garage et il l'avait transformé en petit studio pour la danse et les répétitions, il y montait et dansait pendant deux heures d'affilé sans arrêt. Ainsi il voulait être prêt pour son concert de 2 heures. Ça a été payant.

Toute cette préparation a surtout payé pour le 25ème anniversaire de la Motown. Katherine était dans l'assistance quand son deuxième plus jeune fils a changé le monde de la musique avec un nouveau pas de danse.

Katherine Jackson : Mike faisait le show avec ses frères et il a fait quelques chansons avec eux et ils ont tous quitté la scène. J'étais étonnée qu'ils le laissent seul et je pensais " que va-t-il faire maintenant?"
Et puis…

Katherine Jackson : C'est la première fois que je l'ai vu faire le moonwalk. Et la salle est devenue folle. Ils sont devenus comme sauvages.

Elle raconte également l'histoire d'un fils célèbre qui n'a pas toujours fait ce que sa mère voulait. Rappelez-vous Bubbles. Michael avait tout juste la vingtaine et vivait toujours dans la maison familiale quand il a adopté le chimpanzé.

Katherine Jackson : Je ne savais pas qu'il allait réellement le ramener à la maison parce qu'il avait parlé d'avoir un chimpanzé et alors j'ai dit que je ne voulais pas de singe ici. Environ une à deux semaines plus tard, Michael l'a amené à la maison et j'ai été choqué de découvrir qu'ils agissent tellement comme des humains. Il pouvait venir et se tenir devant vous et vous tendre ses petites mains pour que vous le prenniez dans les bras. Juste adorable et tout le monde est tombé amoureux de lui.

De part leur religion, les Témoins de Jéhovah comme Katherine ne sont pas censés célébrer des anniversaires mais elle dit que Michael a toujours veillé à ce que l'on prenne bien soin d'elle malgré tout.

Katherine Jackson : Ils m'ont fait une fête et ont invité mon pianiste préféré. Et puis, il y avait un long ruban là où j'étais assise. Ils m'ont fait suivre le ruban comme on suit la ligne jaune d'une route. Au bout du ruban, il y avait une Rolls Royce avec un grand ruban sur le toit. Ils avaient dit à Janet d'acheter une voiture de ma couleur préférée. Elle avait acheté une grande Rolls Royce rouge.

La générosité de Michael et son désir de " guérir le monde" apparu très tôt.

Katherine Jackson : Vous vous rappelez quand ils montraient les petits enfants africains mourant de faim, des mouches tout autour de leur bouche? Michael et moi, nous étions là étendus sur le plancher regardant la TV…
Michael leva les yeux vers et moi et dit " Maman, un jour "- il était seulement un enfant - " je vais faire quelque chose pour ça".

Katherine dit qu'il a honoré sa promesse, envoyant des colis et des colis de nourriture aux gens qui en avaient besoin, payant des cours à ceux qui n'en avaient pas les moyens.
Après qu'il ait assez muri pour gèrer son propre argent et pour faire des choses, tout ce qu'il a fait était pour les enfants.

Katherine Jackson : J'étais très fière de lui parce qu'il s'en est rappelé et il a donné jusqu'à son dernier jour.

Katherine dit qu'elle sait que ses enfants ont fait des sacrifices au nom du succès professionnel et elle dit également que Michael a en particulier déploré les années de son enfance qu'il a passé sur scène.
Plus d'une fois dans sa vie, Michael Jackson parla à quel point il a blâmé son père Joe pour son enfance perdue - a même dit que son père l'avait physiquement maltraité, ce que Joe Jackson nie. Dans cette interview, Katherine Jackson n'a pas parlé des relations dont elle était témoin entre le père et le fils. Mais au cours des années, cette amertume que Michael Jackson avait exprimé à propos de son enfance n'a jamais semblé s'étendre à sa mère… De son point de vue, son fils a semblé avoir peu ou pas de regrets du prix payé pour la célébrité.

Katherine Jackson : Il a parlé de son enfance manquée qu'il eut mais d'autre part, il a également dit aimer ce qu'il faisait et il n'aurait pas fait autrement… J'imagine qu'il doit avoir beaucoup aimé parce qu'il pouvait arrêter quand il le voulait, mais il a continué. Il aimait ce qu'il faisait, depuis très jeune.

Cette dernière année, Katherine Jackson a eu sur les épaules un douloureux fardeau. Il y a peu de choses plus triste qu'une mère enterrant son propre enfant. Elle ne s'est pas seulement occupé de ça. Maintenant elle a un double rôle en tant que grand-mère et mère de trois jeunes enfants.
Avec la mort de Michael Jackson, ses enfants Michael Jackson, Jr.13 ans (connu sous le nom de Prince Michael), Paris 12 ans et Prince Michael II 8 ans (connu sous le nom de Blanket) étaient soudainement sans le père qui les avait élevés et les avait protégés.


Paris Jackson au mémorial : " Papa a été le meilleur père que vous pourriez jamais imaginer. Et je voulais juste dire, je l'aime tellement".

Le coeur brisé et stupéfaite, la famille Jackson s'est tenue prêt des enfants au mémorial. Mais Michael a seulement nommé un membre de la famille en tant que tuteur dans ses volonté : Sa mère.


Marc Schaffel : Elle a vécu quelque chose qu'aucun parent ne devrait jamais avoir à subir et elle élève les enfants de Michael.

Marc Schaffel était un associé et un cameraman pour Michael Jackson. Quand Katherine a voulu faire cette interview, Schaffel déclare qu'elle lui a demandé de la produire.

Marc Schaffel : Elle est vraiment, vraiment une personne incroyable. Je veux dire, elle est un modèle… ce que Michael a toujours vu en elle. Elle est d'un grand secours, là, protectrice. Vous savez, elle a été présente. Elle connaît le monde. Et c'est le type de personne à qui Michael se confiait.

Katherine a aidé les enfants à traverser de moments difficiles. Il est évident que leur père leur manque énormément.
Pour le monde, il était la pop star qui fit l'excellent " Bad", mais pour ses enfants, il était juste papa.
Katherine parle de Paris 12 ans décorant sa chambre à coucher. Elle n'a voulu qu'une seule image sur ses murs.

Katherine Jackson : Elle est allée dans son placard et elle en a sorti cinq photos de Michael. Elle a voulu une au-dessus de chaque lit. Elle ne veut rien que d'autre les images de " Papa" dans sa chambre. J'imagine qu'elle se couche et elle se lève en le voyant.

Elle les a vus devenir plus proches des autres enfants Jackson, leurs cousins, qui leur ont tenu compagnie.

Katherine Jackson : Oui, donc ils ont un bon nombre de cousins et d'oncles. Ils ont été dans leur vie depuis le premier jour et aussi après que Michael soit parti ils même été plus proches. Un ou deux d'entre eux sont là chaque jour.

Comme une grand-mère fière, elle fait l'éloge de ses petits enfants.

Katherine Jackson : Les enfants sont fabuleux. Ils sont de bons élèves.

Chacun des trois est instruit à la maison et, bien qu'il y ait été dit que les enfants iraient à une école traditionnelle à L.A., Katherine dit que la décision n'a pas été prise.

Katherine Jackson : Soit nous continuons à leur donner l'instruction à la maison soit ils vont en école privée … nous pensons à l'école privée pour eux. Blanket n'est pas encore prêt. Paris a dit qu'elle n'est pas prête non plus. Elle est allée voir quelques écoles avec leurs cousins, les fils de Tito. Ils ont vu qu'elle avait aimé, elle a dit qu'elle voulait y aller mais nous verrons ce qui se produit en septembre.

Elle raconte que chacun des trois découvrent leurs propres talents.

Katherine Jackson : Prince aime le cinéma. Il en faisait avec Michael avant qu'il ne parte, parce qu'il voulait être derrière la caméra et faire des films et des choses comme cela, Prince travaillait avec lui. Paris aime le piano et … j'y pense j'avais recherché un professeur de piano pour lui et elle. Elle peut reprendre n'importe quelle chanson particulièrement celles de son papa. Blanket, il aime chanter et il joue avec ses jouets le plus souvent. Il est très jeune encore.
Paris veut être actrice et elle l'est déjà ( rires !), mais elle veut aussi jouer du piano et elle continue, joue à l'oreille. Blanket, il peut ressentir une musique, il a le rythme et peut danser.

Ceci peut vous étonner : Katherine dit que pendant quelque temps, Prince Michael, Paris et Blanket n'ont eu aucune idée que leur papa était une superstar, ayant du succès de Bangkok à Bucarest.

Katherine Jackson : Non. En même temps ils ne l'ont pas même su. Parce qu' il ne leur a jamais fait savoir ce qu'il ne faisait, ne leur a jamais montré aucune de ses vidéos ou autre - ou DVD, comme vous les appelez maintenant.

Mais maintenant ils savent. Leur père a changé le visage de la musique… et de la danse…

Il y a eu quelques problèmes … Marc Schaffel dit qu'à 80 ans Katherine ne s'est pas rendu compte qu'internet peut être un problème dans l'éducation de jeunes enfants. C'est peut-être de cette façon que les vidéos personnelles de Paris sont apparues brièvement sur Youtube.
Michael n'avait pas laissé les enfants regarder la TV régulièrement ou aller sur internet. Apparemment ils en ont profité jusqu'à ce que leur grand-mère ne s'en aperçoive.
Elle a essayé de donner aux enfants un peu plus de calme, peut-être plus une vie normale que celle leur père leur a donné. Ils vivent maintenant dans un endroit, ils ne sont plus une famille qui voyage d'un pays à l'autre et fini les masques que Michael Jackson incitait ses enfants à porter en public.


Katherine Jackson : Non. Je n'ai jamais aimé le fait qu'il leur mette des écharpes ou des voiles sur leurs visages. C'est pourquoi je ne l'ai pas fait. Puisque tant que nous les faisons protéger par des gardes du corps, je pense que ça va. Et je savais que tôt ou tard les enfants après qu'ils aient grandi, ce qui est à présent le cas, ils ne le voudraient pas alors je ne l'ai pas fait.

Mais Katherine sait qu'elle a un devoir particulier, prendre soin de Blanket, Paris et Prince Michael du mieux qu'elle peut.

Katherine Jackson : Je pense que Michael adorait ses enfants plus que toute autre chose. Et ils l'ont adoré.
Et vous seriez être surpris de savoir vers qui elle se tourne pour avoir de l'aide.

La première fois que le monde l'a découvert ce n'était qu'un enfant, mais Michael Jackson est devenu le célibataire le plus célèbre du monde.
Est alors annoncé un mariage ( made in tabloïds) avec Lisa Marie Presley, la fille d'une légende approximativement du même accabit que son nouveau mari. Ils ont dit qu'il ne serait pas le dernier et ils avaient raison.
Après que les deux aient divorcés, Michael Jackson commença à s'inquiéter quant à sa future paternité. Entendant cela Debbie Rowe, une infirmière travaillant pour le dermatologue de Jackson, est venue vers lui avec une offre peu commune.

Debbie Rowe : " Si vous voulez être un papa, je veux vous aider."

En 1996, elle est tombée enceinte du premier enfant de Jackson. Ca a fait jasé à travers le monde, en partie parce que ça ne ressemblait pas à une romance. En dépit de ce qui peut constituer le comportement typique d'une superstar excentrique, c'était une surprise.

Debbie Rowe : Je ne ferais jamais ça pour l'argent. Je l'ai fait parce que je l'aime. C'est la seule raison.

Plus tard cette année là, ils se sont mariés à Sydney en Australie. Katherine Jackson n'était pas présente. Trois mois plus tard Michael Jackson Jr. - Prince - naissait. Debbie parla du jeune père.

Debbie Rowe : Il le nourrit. Il change ses couches, il lit, il chante pour lui. S'il est au téléphone, le bébé est dans des ses bras. S'il a une réunion, le bébé est là. Il fait des siestes avec lui. Il est là, je n'ai pas besoin d'y être. Je n'ai pas besoin d'être là parce que Michael y est .... je n'aurais rien à faire.

Une fille, Paris est née en 1998. Plus tard un troisième enfant, Prince Michael II - Blanket - est mis au monde par une mère porteuse dont l'identité n'a été jamais révélée.
Michael Jackson et Debbie Rowe ont divorcé en 1999, Debbie lui abandonnant ses droits parentaux en échange d'un règlement en espèces et une maison à Beverly Hills.

Après que Jackson ait été accusé d'agression sexuelle sur enfants pour la deuxième fois en 2004, Rowe est allé à la cour essayer de reprendre la garde. Un an après à la barre durant le procès pénal de Jackson, elle a dit qu'il avait été un merveilleux père et qu'elle a vu les enfants tous les 45 jours pendant environ huit heures. Le problème de la garde n'avait pas été résolu quand Michael Jackson est mort.

Marc Schaffel : Après que Michael ait disparu, il y avait un souci concernant les enfants. Pour Debbie, je suis intervenu auprès de certaines personnes pour voir si nous pourrions établir une relation avec des membres de la famille.

Marc Schaffel est plus que le producteur de l'interview promotionnelle pour le livre de Katherine, il dit qu'il était également, après la mort de Jackson, l'intermédiaire entre son amie Debbie Rowe et Katherine Jackson.
Dans son interview, Katherine Jackson dit une chose étonnante. En dépit du mariage de Debbie Rowe avec Michael et de son rôle en tant que mère biologique de ses deux ainés, Debbie et Katherine ne se connaissaient pas.

Katherine Jackson : Je ne l'avais pas rencontrée avant la mort de Michael. Nous nous sommes rencontrées et nous avons sympathisé tout de suite.

Josh Mankiewicz : Vous avez réellement été un médiateur pour la première rencontre entre Mme Jackson et Debbie.

Marc Schaffel : Nous avons rassemblé les deux parties. Aucun paparazzi. Personne n'a su. Aucun avocat n'a su. Aucun représentant n'a su.

Josh Mankiewicz : Et comment cela s'est-il passé pendant cette première rencontre ?

Marc Schaffel : Elles se sont regardées l'une l'autre. Et les larmes ont juste commencé à couler.

Katherine raconte la même histoire.

Katherine Jackson : Nous avons pleuré, parlé ensemble. Nous avons passé un moment agréable parce que quand nous nous sommes réunies, nous avons la plupart du temps pensé à Michael et aux enfants.

Après la mort de Jackson, il y a eu beaucoup de spéculations au sujet de ce que Debbie Rowe voudrait faire…

Katherine Jackson : Toutes les rumeurs au sujet de Debbie Rowe voulant reprendre les enfants sont complètement fausses. Debbie est satisfaite de l'arrangement tel que Michael l'a laissé et maintenant elle ne voit rien de mal à ce que j'éleve les enfants et moi je la respecte et l'aime pour cela.

Marc Schaffel : Elle n'a eu aucun problème à laisser Mme Jackson faire. Elle veut faire partie de la vie des enfants.

Josh Mankiewicz : Dans le cas de Paris et de Prince, ils savent qu'elle est leur mère biologique ?

Marc Schaffel : Oui Prince et Paris savent que Debbie est leur mère biologique.

Depuis cette première rencontre, Debbie a passé du temps avec Prince et Paris, à la maison des Jackson - et avec Blanket aussi, de sorte qu'ils ne se sentent pas déstabilisés dans un lieu étranger.

Josh Mankiewicz : Vous connaissez Debbie Rowe assez bien. A-t-elle une objection que ses enfants soient elevés par une femme de 80 ans ?

Marc Schaffel : Absolument pas. Elle a foi en Mme Jackson qui réalisera un travail merveilleux. Je veux dire, elle a tellement l'expérience. Vous savez, elle a élevé neuf enfants.

Selon la volonté de Michael, si quelque chose arrive à Katherine, Diana Ross est prochaine nommée pour s'occuper des enfants. Schaffel dit que Debbie est également prête à aider si ça lui est demandé.

Marc Schaffel : Debbie étant la mère biologique des enfants, elle sera toujours là pour eux. Si Mme Jackson n'était pas disponible, Debbie serait là.

Pour l'instant, Debbie continue à passer du temps avec les enfants car elle et Katherine comprennent ce qui est le mieux pour eux.

Katherine Jackson : Debbie est la mère biologique des enfants et j'estime qu'elle devrait être dans leur vie et les enfants devraient la connaître.

La maison familiale d'Encino en Californie qui a achetée par Joe Jackson en 1971, s'appelle Hayvenhurst House.
C'est là que Michael Jackson et ses frères et soeurs ont grandi.
Quand Michael Jackson devint riche, Katherine dit qu'il a offert de lui trouver quelque chose de plus grand.

Katherine Jackson : Quand il a eu 18 ans et son propre argent, il dit " Maman je vais t'acheter une nouvelle maison" et nous sommes allés voir partout pour en trouver une nouvelle. Les maisons étaient devenues si chères que nous n'avons pas pu trouver le morceau de propriété que nous voulions.

Ainsi Jackson a transformé la maison de Hayvenhurst et la famille ne l'a jamais quitté. Aujourd'hui c'est l'endoit où vit Katherine Jackson avec les enfants de Michael Jackson.
C'est un lieu cher à Katherine.

Katherine Jackson : Les enfants l'aiment aussi. Ils nagent, ils jouent au football, basket-ball… tout. Et parce que ça venait de Michael je ne pense pas que je veuille la quitter.

Mais il s'avère que durant les dernières années de la vie de Michael Jackson, Katherine risquait réellement de perdre la maison familiale bien-aimée à cause de sa situation financière périlleuse.

Ethan Smith : Les choses allaient assez mal pour lui.

Ethan Smith du Wall Street Journal avait couvert le désarroi financier de Michael Jackson pendant des années.

Ethan Smith : Il était poursuivi pour des non-paiements d'hypothèque, pour des factures de service. Les compagnies d'eau et d'électricité de Los Angeles allaient couper l'alimentation. Mac Indy ( société de recouvrement) allait déposer un avis de saisie le lendemain de sa mort.

Ce n'est un secret pour personne que Michael Jackson aimait dépenser l'argent qu'il avait gagné, en particulier en vieillissant. Il y avait des achats fous, des séjours prolongés d'hôtel, des voyages autour du monde, des factures courantes et un entourage plus affamé et plus long qu'une file à un buffet de Vegas. Jackson qui devait avoir gagné plus d'un milliard de dollars pendant sa vie, avait une dette d'environ la moitié quand il est mort.

Ethan Smith : C'est un peu macabre à dire mais la meilleure chose qui pouvait arriver aux affaires Jackson, semble avoir été sa fin.

Josh Mankiewicz : Parce que sa mort a créé cet énorme et nouvel élan d'intérêt du public envers lui ? Et qu'il n'est plus là pour dépenser cet argent ?

Ethan Smith : Il ne peut dépenser l'argent sur des achats de plusieurs millions du dollar. Il y a un certain ordre maintenant où il n'y avait rien d'autre que le chaos avant.

Apporter de l'ordre à la place du chaos, a été le travail des administrateurs de biens. Ils les gèrent comme des affaires, de manière dynamique, dit Smith.

Ethan Smith : Ils gèrent toutes sortes d'affaires : autorisation, associations. Ils sont responsables du traitement de la dette. Et ils font une tonne d'argent au nom des bénéficiaires du patrimoine, des enfants, de Katherine Jackson.

Jackson a généré quelque chose comme $200 millions dernière l'année, grâce en partie à la superproduction " This is it". En terme de revenus, il est devant Elvis et John Lennon.

Josh Mankiewicz : Ainsi étrangement, cette année dernière a été sa meilleure depuis longtemps ?

Ethan Smith : Ses disques se sont vraiment vendus alors qu'il était au top de sa carrière. Il a réalisé la meilleure prestation de film musical de tous les temps. Je veux dire, c'est une sorte de retour au statut de superstar qu'il vraiment n'avait pas eu depuis le milieu des années 80.

Il reste $300 millions de dettes à résorber cette année mais Smith dit que des discussions sont en cours au sujet d'une restructuration et les administrateurs sont susceptibles de continuer à assurer un revenu significatif pendant les années à venir.

Howard Mann, collaborateur de Katherine Jackson sur son nouveau livre " Never Can Say Goodbye" dit qu'une des raisons principales pour laquelle elle a accepté de le faire est qu'elle a besoin de l'argent.

Howard Mann : Elle essaye d'entretenir plusieurs propriétés et plusieurs maisons. Ce n'est pas pour satisfaire son style de vie qui est aisément accessible.

Josh Mankiewicz : Ainsi l'argent de ce livre va réellement devenir utile ?

Howard Mann : Je voudrais penser qu'avec ce projet elle peut passer les années qu'il lui reste, sans jamais ne plus avoir de soucis financiers.

Mann dit qu'il essaye juste d'aider Katherine Jackson et lui-même par la même occasion (?!) et qu'il n'est pas l'un des nombreux pique-assiettes qui, au cours des années, ont essayé de profiter des finances de Michael Jackson.

Ethan Smith : Si vous vous retournez un peu sur sa vie, il y avait toujours ces personnes allant et venant qui faisaient des affaires en son nom ou qui prétendaient en faire. Beaucoup d'entre eux étaient vraiment assez louches.

Josh Mankiewicz : Et tous ceux qui y ont contribué.

Ethan Smith : Oui.

Bien qu'il soit parti, Michael Jackson est toujours une star " bancable" et une possible fortune est attendue du matériel inexploité qu'il a laissé. Par exemple, Howard Mann dit qu'il a 273 bandes principales des enregistrements non distribués de Michael Jackson et veut éditer ces chansons. Mais les administrateurs de Jackson ont déjà soulevé des questions sur qui possède réellement les droits sur ce trésor possible : Mann, les administrateurs, ou la mère et les enfants Jackson.

Quand quelqu'un que vous aimez meurt, il est normal de penser comment et quand vous l'avez vu la dernière fois. Katherine Jackson n'est pas différente.

Katherine Jackson : La dernière fois j'ai vu que Michael avant qu'il ne parte, remontait à une semaine et demi … et j'étais allée lui rendre visite. Les enfants étaient là, nous avons parlé, nous avons joué et nous nous sommes amusés ensemble. Michael m'a même montré un film parce qu'il avait du nouveau matériel. Il l'a passé sur le mur de la chambre à coucher c'était vraiment beau. Et c'était la dernière fois où je peux me rappeler avoir vu mon fils vivant.

Depuis lors, Katherine a essayé de se rappeler son fils dans ses périodes plus heureuses.

Katherine Jackson : Je ne l'ai jamais regardé mort. Je n'aime pas faire cela. J'ai voulu me le rappeler souriant, riant et profitant d'un agréable moment la dernière fois où je l'ai vu.

Les moments difficiles l'irritent toujours, comme les accusations, commençant au début des années 90. Michael Jackson était alors considéré comme un agresseur d'enfants.

Michael Jackson : Ces déclarations à mon sujet sont totalement fausses.

Katherine Jackson : Il avait l'habitude de venir à moi parfois et de me dire, " Maman pense juste que ce que j'aime le plus au monde ce sont les enfants et je préférais plutôt m'ouvrir les veines que de blesser un enfant. C'est ce dont ils essayent de me blâmer". Et moi, je veux juste qu'ils sachent que Michael n'était pas comme ça.

Rappelez-vous, Jackson a été accusé en 1993 d'avoir agresser un jeune garçon. Il a règlé ses comptes avec son accusateur sans admettre n'importe quel méfait. Dans un autre cas en 2005, il a été criminellement accusé d'agression et a été acquitté par un jury. Pendant cette épreuve, Katherine était le seul membre de la famille de Jackson à assister à chaque audience. Pendant l'interview, on ne lui a rien demandé sur les accusations mais elle les a abordé elle-même.

Katherine Jackson : Le premier enfant pour qui ils ont essayé d'accuser Michael, avait anticipé et a dit que Michael ne l'avait pas touché. Il avait dit cela auparavant, mais il était effrayé parce qu'il avait peur de son père. Mais le père s'est suicidé alors qu'il a révélé et dit. Peut-être que sa conscience le tracassait. La raison pour laquelle il l'a fait… je ne sais pas.

Mme Jackson se réfère apparemment à une rumeur internet peu de temps après que Michael Jackson ne soit mort, suggérant que l'accusateur de son fils en 1993 eut admis qu'il avait menti. En fait, il n'y a aucune preuve pour soutenir cela.
Une source proche de la famille du garçon a déclaré à Dateline qu'il se n'était jamais rétracté sur cette histoire et alors que le père se suicidait, ça n'avait rien à voir avec les accusations contre Jackson. L'homme souffrait d'une leucémie rare et douloureuse.

Mais Katherine Jackson voit toujours son fils en tant que victime, s'appuyant sur les personnes qui en voulaient à son argent et feraient n'importe quoi l'obtenir. Dans son interview, elle dit que Michael le croyait aussi.

Katherine Jackson : Il sentait que des gens voulaient le voir disparaitre, voulaient sa mort. Il aurait toujours dit cela. Et, pour qu'il le dise, il doit avoir su quelque chose. C'est juste une partie de l'interprétation, le mal, les personnes malveillantes ne voulaient pas de lui dans les parages pour quelque raison. Elles sont avides. C'est ce que c'est. N'omettez pas cela. Ils sont avides.

Il est vrai que de part sa vie, Michael Jackson s'est associé à toutes sortes de personnes / associations auxquelles souvent seulement il a semblé comprendre - et parfois c'est devenu un problème public pour lui. Par exemple, Jackson se disait choqué il y a quelques années quand il a appris que Marc Schaffel, dont la compagnie de production a fait l'interview de Katherine Jackson, est un ancien producteur des vidéos pronographiques.

Josh Mankiewicz : Quand vous avez commencé à travailler pour Michael Jackson, savait-il que vous produisiez de la pornographie ?

Marc Schaffel : Bien je ne vais vraiment pas revenir là-dessus .... ça remonte à si loin. Je veux dire que les affaires que j'ai eu antérieurement importent peu, j'étais toujours là après les faits.

Josh Mankiewicz : Donc ça ne l'a pas dérangé lui.

Marc Schaffel : Clairement.

Josh Mankiewicz : Mme Jackson le sait-elle ? Cela lui importe-t-il à elle ?

Marc Schaffel : Bien je n'ai pas eu de conversation avec Mme Jackson pour cela. [rire étouffé] mais encore, je ne pense pas que Mme Jackson ait un jugement catégorique sur des personnes tant que de telles choses disparaissent.

Howard Mann a également un curriculum vitae intéressant. En plus d'éditer le livre de Katherine Jackson " Never Can Say Goodbye", il est également le propriétaire de " La ligue de lutte contre les femmes nues" ( "The Naked Women’s Wrestling League").

Dans son interview, Katherine Jackson ne parle pas des autres affaires de Mann. Et si elle n'a pas de jugement au sujet de Marc Schaffel, elle est à peu près une personne, la dernière personne à avoir vu Michael Jackson vivant.

Fire paramedic 33 : Quelle est votre adresse pour l'urgence ?

Homme : Oui, monsieur. J'ai besoin .... j'ai besoin d'une ambulance aussitôt que possible, monsieur.

Le cardiologue Conrad Murray est accusé d'homicide involontaire. Les procureurs disent qu'il a administré à Jackson une dose mortelle de Propofol ( anesthésique chirurgical) que Jackson avait pris l'habitude d'utiliser pendant quelque temps pour l'aider à dormir.
Dans cette interview, Katherine Jackson ne commente jamais l'utilisation de la drogue par son fils. Et bien qu'elle n'emploie pas son nom, elle rejette la responsabilité de sa mort sur le Dr. Murray.

Katherine Jackson : Naturellement il pourrait avoir été averti parce qu'il a engagé un docteur pour le surveiller. Le docteur était négligent.

Le Dr. Murray a plaidé non coupable. Son porte-parole a déclaré à Dateline qu'alors qu'il s'inquiète profondément de la famille de Michael Jackson et qu'il ne veut pas les juger dans leur processus de deuil, il persiste à dire qu'il n'a ni prescrit ni administré quelque chose qui aurait tué Michael Jackson.
L'odyssée de Dr. Murray à travers le système de justice pénale continue. Il doit retourné devant le tribunal en août. Finalement quoi qu'il arrive au Dr. Murray, Katherine Jackson dit que ça ne lui apportera pas la paix.

Katherine Jackson : Quoi qu'il arrive maintenant, ça ne me ramènera pas mon fils, mais je veux que justice soit faite. Et je pense que quand le procès sera terminé, j'espère qu'elle l'aura fait. Pour que je sois en paix, je ne sais pas.

De son lieu de naissance à Gary dans l'Indiana, à son lieu de repos final dans Glendale en Californie, c'était un jour de souvenir pour les fans, les amis, et la famille de Michael Jackson. Mais demain et le jour après, Katherine Jackson retournera à la maison dans Encino où elle a élevé ses enfants et maintenant ceux de Michael.

C'est l'histoire de cette mère ...... veillant sur les enfants.
http://empreintesinedites.blogspot.com/
Pour Lori http://www.msnbc.msn.com/id/37936651/ns/dateline_nbc-newsmakers
Revenir en haut Aller en bas
jiminy

avatar

Messages : 2664
Date d'inscription : 16/03/2010
Age : 46
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Lun 5 Juil - 9:58

MJ-For-Ever a écrit:
Katherine Jackson : Il m'est revenu beaucoup de souvenirs et aussi beaucoup de larmes mais malgré tout je me suis amusée à l'écrire.

NBC News a acheté les droits de cette interview. Mme Jackson dit qu'elle ne l'a pas donnée seulement pour promouvoir son livre, mais qu'elle espère qu'une unique interview assurerait un peu d'intimité pour elle-même et sa famille à l'approche du premier anniversaire du plus horrible jour de leurs vies.

Katherine Jackson : Ma famille et moi ne prévoyons rien, n'avons pas parlé ou prévu quoique ce soit pour ce premier anniversaire - premier anniversaire de la mort de Michael. Et une raison pour laquelle je fais cette interview est que je pense ... je souhaite que les paparazzis et chacun respectent notre intimité pendant ce moment difficile et nous laisseront tranquilles.

Le livre ( seulement vendu en ligne ici) inclut des centaines de photos de Michael appartenant à la famille, aussi bien que des souvenirs personnels de Katherine, comme celle-ci : le jour où elle a réalisé que le jeune Michael avait du talent pour la musique.

Katherine Jackson : Nous avions un lave-linge Maytag, et il était branlant quand les cycles démarraient, vous savez comment ils font [imite le bruit]. Celui-ci était si délabré qu'il a eu un ..... [imite le bruit] un peu comme ça, et Michael était là dans sa couche-culotte et son biberon, et dansait juste au même rythme que le lave-linge.

C'est avec de tels souvenirs de son remarquable garçon que Katherine Jackson garde le sourire. Ces douze mois ont été difficiles.

Katherine Jackson : Ca a été dur. Ca a vraiment été dur. Mais avec les amis les plus aimés et la famille autour de moi, je vais bien, particulièrement avec la prière. Ainsi, elle m'a aidé à faire face.

À 80 ans, Katherine Jackson a vécu en même temps une vie agréable, et une difficile. Elle a survécu à la poliomyélite infantile et à la mort d'un fils, Brandon, peu de temps après la naissance.
Mais la femme qui a cousu les costumes que les Jackson 5 portaient pour leurs prestations, a également vu ses enfants exceller dans l'industrie du spectacle, et a regardé l'un d'entre eux atteindre son zénith pendant ses concerts tout autour du monde.
Aujourd'hui, ce fils s'en est allé, et Katherine Jackson reste avec une question à ce fils aimé et perdu.

Katherine Jackson : Il y aurait tant de choses que je voudrais lui dire, mais je voudrais vraiment savoir ce qui est arrivé.

À la différence de beaucoup de son clan, Katherine Jackson a fui les projecteurs même pendant qu'elle soutenait Michael et ses frères et même quand il " moonwalkait" vers une célébrité grandissante.

Dans cette interview exclusive, elle parle de ses chansons préférées qui sont " Man of War" des Jackson 5…

Katherine Jackson : J'aime le message disant " N'allez plus à la guerre. Maintenez la paix parce que la paix est tout ce dont nous avons besoin."

Et " Man in the mirror " un solo de Michael Jackson.
Katherine est allée aux concerts à chaque fois qu'elle le pouvait.

Katherine Jackson : Je devrais dire mes concerts préférés de Michael - tous. Je ne me suis jamais lassée de les voir encore et encore. Parce que je pensais qu'ils étaient juste énormes.

Sa tournée préférée, elle le dit maintenant, c'était le " Victory Tour" en 1984.

Katherine Jackson : Particulièrement le " Victory Tour". J'aime celui-là parce qu'il y avait tous mes fils. Tous les six.

Elle affirme qu'elle n'a jamais eu de favoris parmi ses enfants mais elle savait que Michael était exceptionnellement doué et en même temps, consacré à son talent. La remarquable chorégraphie de " Thriller" exigeait des heures d'entrainement à la maison.

Katherine Jackson : Chaque dimanche il montait - nous avions une autre pièce au-dessus du garage et il l'avait transformé en petit studio pour la danse et les répétitions, il y montait et dansait pendant deux heures d'affilé sans arrêt. Ainsi il voulait être prêt pour son concert de 2 heures. Ça a été payant.

Toute cette préparation a surtout payé pour le 25ème anniversaire de la Motown. Katherine était dans l'assistance quand son deuxième plus jeune fils a changé le monde de la musique avec un nouveau pas de danse.

Katherine Jackson : Mike faisait le show avec ses frères et il a fait quelques chansons avec eux et ils ont tous quitté la scène. J'étais étonnée qu'ils le laissent seul et je pensais " que va-t-il faire maintenant?"
Et puis…

Katherine Jackson : C'est la première fois que je l'ai vu faire le moonwalk. Et la salle est devenue folle. Ils sont devenus comme sauvages.

Elle raconte également l'histoire d'un fils célèbre qui n'a pas toujours fait ce que sa mère voulait. Rappelez-vous Bubbles. Michael avait tout juste la vingtaine et vivait toujours dans la maison familiale quand il a adopté le chimpanzé.

Katherine Jackson : Je ne savais pas qu'il allait réellement le ramener à la maison parce qu'il avait parlé d'avoir un chimpanzé et alors j'ai dit que je ne voulais pas de singe ici. Environ une à deux semaines plus tard, Michael l'a amené à la maison et j'ai été choqué de découvrir qu'ils agissent tellement comme des humains. Il pouvait venir et se tenir devant vous et vous tendre ses petites mains pour que vous le prenniez dans les bras. Juste adorable et tout le monde est tombé amoureux de lui.

De part leur religion, les Témoins de Jéhovah comme Katherine ne sont pas censés célébrer des anniversaires mais elle dit que Michael a toujours veillé à ce que l'on prenne bien soin d'elle malgré tout.

Katherine Jackson : Ils m'ont fait une fête et ont invité mon pianiste préféré. Et puis, il y avait un long ruban là où j'étais assise. Ils m'ont fait suivre le ruban comme on suit la ligne jaune d'une route. Au bout du ruban, il y avait une Rolls Royce avec un grand ruban sur le toit. Ils avaient dit à Janet d'acheter une voiture de ma couleur préférée. Elle avait acheté une grande Rolls Royce rouge.

La générosité de Michael et son désir de " guérir le monde" apparu très tôt.

Katherine Jackson : Vous vous rappelez quand ils montraient les petits enfants africains mourant de faim, des mouches tout autour de leur bouche? Michael et moi, nous étions là étendus sur le plancher regardant la TV…
Michael leva les yeux vers et moi et dit " Maman, un jour "- il était seulement un enfant - " je vais faire quelque chose pour ça".

Katherine dit qu'il a honoré sa promesse, envoyant des colis et des colis de nourriture aux gens qui en avaient besoin, payant des cours à ceux qui n'en avaient pas les moyens.
Après qu'il ait assez muri pour gèrer son propre argent et pour faire des choses, tout ce qu'il a fait était pour les enfants.

Katherine Jackson : J'étais très fière de lui parce qu'il s'en est rappelé et il a donné jusqu'à son dernier jour.

Katherine dit qu'elle sait que ses enfants ont fait des sacrifices au nom du succès professionnel et elle dit également que Michael a en particulier déploré les années de son enfance qu'il a passé sur scène.
Plus d'une fois dans sa vie, Michael Jackson parla à quel point il a blâmé son père Joe pour son enfance perdue - a même dit que son père l'avait physiquement maltraité, ce que Joe Jackson nie. Dans cette interview, Katherine Jackson n'a pas parlé des relations dont elle était témoin entre le père et le fils. Mais au cours des années, cette amertume que Michael Jackson avait exprimé à propos de son enfance n'a jamais semblé s'étendre à sa mère… De son point de vue, son fils a semblé avoir peu ou pas de regrets du prix payé pour la célébrité.

Katherine Jackson : Il a parlé de son enfance manquée qu'il eut mais d'autre part, il a également dit aimer ce qu'il faisait et il n'aurait pas fait autrement… J'imagine qu'il doit avoir beaucoup aimé parce qu'il pouvait arrêter quand il le voulait, mais il a continué. Il aimait ce qu'il faisait, depuis très jeune.

Cette dernière année, Katherine Jackson a eu sur les épaules un douloureux fardeau. Il y a peu de choses plus triste qu'une mère enterrant son propre enfant. Elle ne s'est pas seulement occupé de ça. Maintenant elle a un double rôle en tant que grand-mère et mère de trois jeunes enfants.
Avec la mort de Michael Jackson, ses enfants Michael Jackson, Jr.13 ans (connu sous le nom de Prince Michael), Paris 12 ans et Prince Michael II 8 ans (connu sous le nom de Blanket) étaient soudainement sans le père qui les avait élevés et les avait protégés.


Paris Jackson au mémorial : " Papa a été le meilleur père que vous pourriez jamais imaginer. Et je voulais juste dire, je l'aime tellement".

Le coeur brisé et stupéfaite, la famille Jackson s'est tenue prêt des enfants au mémorial. Mais Michael a seulement nommé un membre de la famille en tant que tuteur dans ses volonté : Sa mère.


Marc Schaffel : Elle a vécu quelque chose qu'aucun parent ne devrait jamais avoir à subir et elle élève les enfants de Michael.

Marc Schaffel était un associé et un cameraman pour Michael Jackson. Quand Katherine a voulu faire cette interview, Schaffel déclare qu'elle lui a demandé de la produire.

Marc Schaffel : Elle est vraiment, vraiment une personne incroyable. Je veux dire, elle est un modèle… ce que Michael a toujours vu en elle. Elle est d'un grand secours, là, protectrice. Vous savez, elle a été présente. Elle connaît le monde. Et c'est le type de personne à qui Michael se confiait.

Katherine a aidé les enfants à traverser de moments difficiles. Il est évident que leur père leur manque énormément.
Pour le monde, il était la pop star qui fit l'excellent " Bad", mais pour ses enfants, il était juste papa.
Katherine parle de Paris 12 ans décorant sa chambre à coucher. Elle n'a voulu qu'une seule image sur ses murs.

Katherine Jackson : Elle est allée dans son placard et elle en a sorti cinq photos de Michael. Elle a voulu une au-dessus de chaque lit. Elle ne veut rien que d'autre les images de " Papa" dans sa chambre. J'imagine qu'elle se couche et elle se lève en le voyant.

Elle les a vus devenir plus proches des autres enfants Jackson, leurs cousins, qui leur ont tenu compagnie.

Katherine Jackson : Oui, donc ils ont un bon nombre de cousins et d'oncles. Ils ont été dans leur vie depuis le premier jour et aussi après que Michael soit parti ils même été plus proches. Un ou deux d'entre eux sont là chaque jour.

Comme une grand-mère fière, elle fait l'éloge de ses petits enfants.

Katherine Jackson : Les enfants sont fabuleux. Ils sont de bons élèves.

Chacun des trois est instruit à la maison et, bien qu'il y ait été dit que les enfants iraient à une école traditionnelle à L.A., Katherine dit que la décision n'a pas été prise.

Katherine Jackson : Soit nous continuons à leur donner l'instruction à la maison soit ils vont en école privée … nous pensons à l'école privée pour eux. Blanket n'est pas encore prêt. Paris a dit qu'elle n'est pas prête non plus. Elle est allée voir quelques écoles avec leurs cousins, les fils de Tito. Ils ont vu qu'elle avait aimé, elle a dit qu'elle voulait y aller mais nous verrons ce qui se produit en septembre.

Elle raconte que chacun des trois découvrent leurs propres talents.

Katherine Jackson : Prince aime le cinéma. Il en faisait avec Michael avant qu'il ne parte, parce qu'il voulait être derrière la caméra et faire des films et des choses comme cela, Prince travaillait avec lui. Paris aime le piano et … j'y pense j'avais recherché un professeur de piano pour lui et elle. Elle peut reprendre n'importe quelle chanson particulièrement celles de son papa. Blanket, il aime chanter et il joue avec ses jouets le plus souvent. Il est très jeune encore.
Paris veut être actrice et elle l'est déjà ( rires !), mais elle veut aussi jouer du piano et elle continue, joue à l'oreille. Blanket, il peut ressentir une musique, il a le rythme et peut danser.

Ceci peut vous étonner : Katherine dit que pendant quelque temps, Prince Michael, Paris et Blanket n'ont eu aucune idée que leur papa était une superstar, ayant du succès de Bangkok à Bucarest.

Katherine Jackson : Non. En même temps ils ne l'ont pas même su. Parce qu' il ne leur a jamais fait savoir ce qu'il ne faisait, ne leur a jamais montré aucune de ses vidéos ou autre - ou DVD, comme vous les appelez maintenant.

Mais maintenant ils savent. Leur père a changé le visage de la musique… et de la danse…

Il y a eu quelques problèmes … Marc Schaffel dit qu'à 80 ans Katherine ne s'est pas rendu compte qu'internet peut être un problème dans l'éducation de jeunes enfants. C'est peut-être de cette façon que les vidéos personnelles de Paris sont apparues brièvement sur Youtube.
Michael n'avait pas laissé les enfants regarder la TV régulièrement ou aller sur internet. Apparemment ils en ont profité jusqu'à ce que leur grand-mère ne s'en aperçoive.
Elle a essayé de donner aux enfants un peu plus de calme, peut-être plus une vie normale que celle leur père leur a donné. Ils vivent maintenant dans un endroit, ils ne sont plus une famille qui voyage d'un pays à l'autre et fini les masques que Michael Jackson incitait ses enfants à porter en public.


Katherine Jackson : Non. Je n'ai jamais aimé le fait qu'il leur mette des écharpes ou des voiles sur leurs visages. C'est pourquoi je ne l'ai pas fait. Puisque tant que nous les faisons protéger par des gardes du corps, je pense que ça va. Et je savais que tôt ou tard les enfants après qu'ils aient grandi, ce qui est à présent le cas, ils ne le voudraient pas alors je ne l'ai pas fait.

Mais Katherine sait qu'elle a un devoir particulier, prendre soin de Blanket, Paris et Prince Michael du mieux qu'elle peut.

Katherine Jackson : Je pense que Michael adorait ses enfants plus que toute autre chose. Et ils l'ont adoré.
Et vous seriez être surpris de savoir vers qui elle se tourne pour avoir de l'aide.

La première fois que le monde l'a découvert ce n'était qu'un enfant, mais Michael Jackson est devenu le célibataire le plus célèbre du monde.
Est alors annoncé un mariage ( made in tabloïds) avec Lisa Marie Presley, la fille d'une légende approximativement du même accabit que son nouveau mari. Ils ont dit qu'il ne serait pas le dernier et ils avaient raison.
Après que les deux aient divorcés, Michael Jackson commença à s'inquiéter quant à sa future paternité. Entendant cela Debbie Rowe, une infirmière travaillant pour le dermatologue de Jackson, est venue vers lui avec une offre peu commune.

Debbie Rowe : " Si vous voulez être un papa, je veux vous aider."

En 1996, elle est tombée enceinte du premier enfant de Jackson. Ca a fait jasé à travers le monde, en partie parce que ça ne ressemblait pas à une romance. En dépit de ce qui peut constituer le comportement typique d'une superstar excentrique, c'était une surprise.

Debbie Rowe : Je ne ferais jamais ça pour l'argent. Je l'ai fait parce que je l'aime. C'est la seule raison.

Plus tard cette année là, ils se sont mariés à Sydney en Australie. Katherine Jackson n'était pas présente. Trois mois plus tard Michael Jackson Jr. - Prince - naissait. Debbie parla du jeune père.

Debbie Rowe : Il le nourrit. Il change ses couches, il lit, il chante pour lui. S'il est au téléphone, le bébé est dans des ses bras. S'il a une réunion, le bébé est là. Il fait des siestes avec lui. Il est là, je n'ai pas besoin d'y être. Je n'ai pas besoin d'être là parce que Michael y est .... je n'aurais rien à faire.

Une fille, Paris est née en 1998. Plus tard un troisième enfant, Prince Michael II - Blanket - est mis au monde par une mère porteuse dont l'identité n'a été jamais révélée.
Michael Jackson et Debbie Rowe ont divorcé en 1999, Debbie lui abandonnant ses droits parentaux en échange d'un règlement en espèces et une maison à Beverly Hills.

Après que Jackson ait été accusé d'agression sexuelle sur enfants pour la deuxième fois en 2004, Rowe est allé à la cour essayer de reprendre la garde. Un an après à la barre durant le procès pénal de Jackson, elle a dit qu'il avait été un merveilleux père et qu'elle a vu les enfants tous les 45 jours pendant environ huit heures. Le problème de la garde n'avait pas été résolu quand Michael Jackson est mort.

Marc Schaffel : Après que Michael ait disparu, il y avait un souci concernant les enfants. Pour Debbie, je suis intervenu auprès de certaines personnes pour voir si nous pourrions établir une relation avec des membres de la famille.

Marc Schaffel est plus que le producteur de l'interview promotionnelle pour le livre de Katherine, il dit qu'il était également, après la mort de Jackson, l'intermédiaire entre son amie Debbie Rowe et Katherine Jackson.
Dans son interview, Katherine Jackson dit une chose étonnante. En dépit du mariage de Debbie Rowe avec Michael et de son rôle en tant que mère biologique de ses deux ainés, Debbie et Katherine ne se connaissaient pas.

Katherine Jackson : Je ne l'avais pas rencontrée avant la mort de Michael. Nous nous sommes rencontrées et nous avons sympathisé tout de suite.

Josh Mankiewicz : Vous avez réellement été un médiateur pour la première rencontre entre Mme Jackson et Debbie.

Marc Schaffel : Nous avons rassemblé les deux parties. Aucun paparazzi. Personne n'a su. Aucun avocat n'a su. Aucun représentant n'a su.

Josh Mankiewicz : Et comment cela s'est-il passé pendant cette première rencontre ?

Marc Schaffel : Elles se sont regardées l'une l'autre. Et les larmes ont juste commencé à couler.

Katherine raconte la même histoire.

Katherine Jackson : Nous avons pleuré, parlé ensemble. Nous avons passé un moment agréable parce que quand nous nous sommes réunies, nous avons la plupart du temps pensé à Michael et aux enfants.

Après la mort de Jackson, il y a eu beaucoup de spéculations au sujet de ce que Debbie Rowe voudrait faire…

Katherine Jackson : Toutes les rumeurs au sujet de Debbie Rowe voulant reprendre les enfants sont complètement fausses. Debbie est satisfaite de l'arrangement tel que Michael l'a laissé et maintenant elle ne voit rien de mal à ce que j'éleve les enfants et moi je la respecte et l'aime pour cela.

Marc Schaffel : Elle n'a eu aucun problème à laisser Mme Jackson faire. Elle veut faire partie de la vie des enfants.

Josh Mankiewicz : Dans le cas de Paris et de Prince, ils savent qu'elle est leur mère biologique ?

Marc Schaffel : Oui Prince et Paris savent que Debbie est leur mère biologique.

Depuis cette première rencontre, Debbie a passé du temps avec Prince et Paris, à la maison des Jackson - et avec Blanket aussi, de sorte qu'ils ne se sentent pas déstabilisés dans un lieu étranger.

Josh Mankiewicz : Vous connaissez Debbie Rowe assez bien. A-t-elle une objection que ses enfants soient elevés par une femme de 80 ans ?

Marc Schaffel : Absolument pas. Elle a foi en Mme Jackson qui réalisera un travail merveilleux. Je veux dire, elle a tellement l'expérience. Vous savez, elle a élevé neuf enfants.

Selon la volonté de Michael, si quelque chose arrive à Katherine, Diana Ross est prochaine nommée pour s'occuper des enfants. Schaffel dit que Debbie est également prête à aider si ça lui est demandé.

Marc Schaffel : Debbie étant la mère biologique des enfants, elle sera toujours là pour eux. Si Mme Jackson n'était pas disponible, Debbie serait là.

Pour l'instant, Debbie continue à passer du temps avec les enfants car elle et Katherine comprennent ce qui est le mieux pour eux.

Katherine Jackson : Debbie est la mère biologique des enfants et j'estime qu'elle devrait être dans leur vie et les enfants devraient la connaître.

La maison familiale d'Encino en Californie qui a achetée par Joe Jackson en 1971, s'appelle Hayvenhurst House.
C'est là que Michael Jackson et ses frères et soeurs ont grandi.
Quand Michael Jackson devint riche, Katherine dit qu'il a offert de lui trouver quelque chose de plus grand.

Katherine Jackson : Quand il a eu 18 ans et son propre argent, il dit " Maman je vais t'acheter une nouvelle maison" et nous sommes allés voir partout pour en trouver une nouvelle. Les maisons étaient devenues si chères que nous n'avons pas pu trouver le morceau de propriété que nous voulions.

Ainsi Jackson a transformé la maison de Hayvenhurst et la famille ne l'a jamais quitté. Aujourd'hui c'est l'endoit où vit Katherine Jackson avec les enfants de Michael Jackson.
C'est un lieu cher à Katherine.

Katherine Jackson : Les enfants l'aiment aussi. Ils nagent, ils jouent au football, basket-ball… tout. Et parce que ça venait de Michael je ne pense pas que je veuille la quitter.

Mais il s'avère que durant les dernières années de la vie de Michael Jackson, Katherine risquait réellement de perdre la maison familiale bien-aimée à cause de sa situation financière périlleuse.

Ethan Smith : Les choses allaient assez mal pour lui.

Ethan Smith du Wall Street Journal avait couvert le désarroi financier de Michael Jackson pendant des années.

Ethan Smith : Il était poursuivi pour des non-paiements d'hypothèque, pour des factures de service. Les compagnies d'eau et d'électricité de Los Angeles allaient couper l'alimentation. Mac Indy ( société de recouvrement) allait déposer un avis de saisie le lendemain de sa mort.

Ce n'est un secret pour personne que Michael Jackson aimait dépenser l'argent qu'il avait gagné, en particulier en vieillissant. Il y avait des achats fous, des séjours prolongés d'hôtel, des voyages autour du monde, des factures courantes et un entourage plus affamé et plus long qu'une file à un buffet de Vegas. Jackson qui devait avoir gagné plus d'un milliard de dollars pendant sa vie, avait une dette d'environ la moitié quand il est mort.

Ethan Smith : C'est un peu macabre à dire mais la meilleure chose qui pouvait arriver aux affaires Jackson, semble avoir été sa fin.

Josh Mankiewicz : Parce que sa mort a créé cet énorme et nouvel élan d'intérêt du public envers lui ? Et qu'il n'est plus là pour dépenser cet argent ?

Ethan Smith : Il ne peut dépenser l'argent sur des achats de plusieurs millions du dollar. Il y a un certain ordre maintenant où il n'y avait rien d'autre que le chaos avant.

Apporter de l'ordre à la place du chaos, a été le travail des administrateurs de biens. Ils les gèrent comme des affaires, de manière dynamique, dit Smith.

Ethan Smith : Ils gèrent toutes sortes d'affaires : autorisation, associations. Ils sont responsables du traitement de la dette. Et ils font une tonne d'argent au nom des bénéficiaires du patrimoine, des enfants, de Katherine Jackson.

Jackson a généré quelque chose comme $200 millions dernière l'année, grâce en partie à la superproduction " This is it". En terme de revenus, il est devant Elvis et John Lennon.

Josh Mankiewicz : Ainsi étrangement, cette année dernière a été sa meilleure depuis longtemps ?

Ethan Smith : Ses disques se sont vraiment vendus alors qu'il était au top de sa carrière. Il a réalisé la meilleure prestation de film musical de tous les temps. Je veux dire, c'est une sorte de retour au statut de superstar qu'il vraiment n'avait pas eu depuis le milieu des années 80.

Il reste $300 millions de dettes à résorber cette année mais Smith dit que des discussions sont en cours au sujet d'une restructuration et les administrateurs sont susceptibles de continuer à assurer un revenu significatif pendant les années à venir.

Howard Mann, collaborateur de Katherine Jackson sur son nouveau livre " Never Can Say Goodbye" dit qu'une des raisons principales pour laquelle elle a accepté de le faire est qu'elle a besoin de l'argent.

Howard Mann : Elle essaye d'entretenir plusieurs propriétés et plusieurs maisons. Ce n'est pas pour satisfaire son style de vie qui est aisément accessible.

Josh Mankiewicz : Ainsi l'argent de ce livre va réellement devenir utile ?

Howard Mann : Je voudrais penser qu'avec ce projet elle peut passer les années qu'il lui reste, sans jamais ne plus avoir de soucis financiers.

Mann dit qu'il essaye juste d'aider Katherine Jackson et lui-même par la même occasion (?!) et qu'il n'est pas l'un des nombreux pique-assiettes qui, au cours des années, ont essayé de profiter des finances de Michael Jackson.

Ethan Smith : Si vous vous retournez un peu sur sa vie, il y avait toujours ces personnes allant et venant qui faisaient des affaires en son nom ou qui prétendaient en faire. Beaucoup d'entre eux étaient vraiment assez louches.

Josh Mankiewicz : Et tous ceux qui y ont contribué.

Ethan Smith : Oui.

Bien qu'il soit parti, Michael Jackson est toujours une star " bancable" et une possible fortune est attendue du matériel inexploité qu'il a laissé. Par exemple, Howard Mann dit qu'il a 273 bandes principales des enregistrements non distribués de Michael Jackson et veut éditer ces chansons. Mais les administrateurs de Jackson ont déjà soulevé des questions sur qui possède réellement les droits sur ce trésor possible : Mann, les administrateurs, ou la mère et les enfants Jackson.

Quand quelqu'un que vous aimez meurt, il est normal de penser comment et quand vous l'avez vu la dernière fois. Katherine Jackson n'est pas différente.

Katherine Jackson : La dernière fois j'ai vu que Michael avant qu'il ne parte, remontait à une semaine et demi … et j'étais allée lui rendre visite. Les enfants étaient là, nous avons parlé, nous avons joué et nous nous sommes amusés ensemble. Michael m'a même montré un film parce qu'il avait du nouveau matériel. Il l'a passé sur le mur de la chambre à coucher c'était vraiment beau. Et c'était la dernière fois où je peux me rappeler avoir vu mon fils vivant.

Depuis lors, Katherine a essayé de se rappeler son fils dans ses périodes plus heureuses.

Katherine Jackson : Je ne l'ai jamais regardé mort. Je n'aime pas faire cela. J'ai voulu me le rappeler souriant, riant et profitant d'un agréable moment la dernière fois où je l'ai vu.

Les moments difficiles l'irritent toujours, comme les accusations, commençant au début des années 90. Michael Jackson était alors considéré comme un agresseur d'enfants.

Michael Jackson : Ces déclarations à mon sujet sont totalement fausses.

Katherine Jackson : Il avait l'habitude de venir à moi parfois et de me dire, " Maman pense juste que ce que j'aime le plus au monde ce sont les enfants et je préférais plutôt m'ouvrir les veines que de blesser un enfant. C'est ce dont ils essayent de me blâmer". Et moi, je veux juste qu'ils sachent que Michael n'était pas comme ça.

Rappelez-vous, Jackson a été accusé en 1993 d'avoir agresser un jeune garçon. Il a règlé ses comptes avec son accusateur sans admettre n'importe quel méfait. Dans un autre cas en 2005, il a été criminellement accusé d'agression et a été acquitté par un jury. Pendant cette épreuve, Katherine était le seul membre de la famille de Jackson à assister à chaque audience. Pendant l'interview, on ne lui a rien demandé sur les accusations mais elle les a abordé elle-même.

Katherine Jackson : Le premier enfant pour qui ils ont essayé d'accuser Michael, avait anticipé et a dit que Michael ne l'avait pas touché. Il avait dit cela auparavant, mais il était effrayé parce qu'il avait peur de son père. Mais le père s'est suicidé alors qu'il a révélé et dit. Peut-être que sa conscience le tracassait. La raison pour laquelle il l'a fait… je ne sais pas.

Mme Jackson se réfère apparemment à une rumeur internet peu de temps après que Michael Jackson ne soit mort, suggérant que l'accusateur de son fils en 1993 eut admis qu'il avait menti. En fait, il n'y a aucune preuve pour soutenir cela.
Une source proche de la famille du garçon a déclaré à Dateline qu'il se n'était jamais rétracté sur cette histoire et alors que le père se suicidait, ça n'avait rien à voir avec les accusations contre Jackson. L'homme souffrait d'une leucémie rare et douloureuse.

Mais Katherine Jackson voit toujours son fils en tant que victime, s'appuyant sur les personnes qui en voulaient à son argent et feraient n'importe quoi l'obtenir. Dans son interview, elle dit que Michael le croyait aussi.

Katherine Jackson : Il sentait que des gens voulaient le voir disparaitre, voulaient sa mort. Il aurait toujours dit cela. Et, pour qu'il le dise, il doit avoir su quelque chose. C'est juste une partie de l'interprétation, le mal, les personnes malveillantes ne voulaient pas de lui dans les parages pour quelque raison. Elles sont avides. C'est ce que c'est. N'omettez pas cela. Ils sont avides.

Il est vrai que de part sa vie, Michael Jackson s'est associé à toutes sortes de personnes / associations auxquelles souvent seulement il a semblé comprendre - et parfois c'est devenu un problème public pour lui. Par exemple, Jackson se disait choqué il y a quelques années quand il a appris que Marc Schaffel, dont la compagnie de production a fait l'interview de Katherine Jackson, est un ancien producteur des vidéos pronographiques.

Josh Mankiewicz : Quand vous avez commencé à travailler pour Michael Jackson, savait-il que vous produisiez de la pornographie ?

Marc Schaffel : Bien je ne vais vraiment pas revenir là-dessus .... ça remonte à si loin. Je veux dire que les affaires que j'ai eu antérieurement importent peu, j'étais toujours là après les faits.

Josh Mankiewicz : Donc ça ne l'a pas dérangé lui.

Marc Schaffel : Clairement.

Josh Mankiewicz : Mme Jackson le sait-elle ? Cela lui importe-t-il à elle ?

Marc Schaffel : Bien je n'ai pas eu de conversation avec Mme Jackson pour cela. [rire étouffé] mais encore, je ne pense pas que Mme Jackson ait un jugement catégorique sur des personnes tant que de telles choses disparaissent.

Howard Mann a également un curriculum vitae intéressant. En plus d'éditer le livre de Katherine Jackson " Never Can Say Goodbye", il est également le propriétaire de " La ligue de lutte contre les femmes nues" ( "The Naked Women’s Wrestling League").

Dans son interview, Katherine Jackson ne parle pas des autres affaires de Mann. Et si elle n'a pas de jugement au sujet de Marc Schaffel, elle est à peu près une personne, la dernière personne à avoir vu Michael Jackson vivant.

Fire paramedic 33 : Quelle est votre adresse pour l'urgence ?

Homme : Oui, monsieur. J'ai besoin .... j'ai besoin d'une ambulance aussitôt que possible, monsieur.

Le cardiologue Conrad Murray est accusé d'homicide involontaire. Les procureurs disent qu'il a administré à Jackson une dose mortelle de Propofol ( anesthésique chirurgical) que Jackson avait pris l'habitude d'utiliser pendant quelque temps pour l'aider à dormir.
Dans cette interview, Katherine Jackson ne commente jamais l'utilisation de la drogue par son fils. Et bien qu'elle n'emploie pas son nom, elle rejette la responsabilité de sa mort sur le Dr. Murray.

Katherine Jackson : Naturellement il pourrait avoir été averti parce qu'il a engagé un docteur pour le surveiller. Le docteur était négligent.

Le Dr. Murray a plaidé non coupable. Son porte-parole a déclaré à Dateline qu'alors qu'il s'inquiète profondément de la famille de Michael Jackson et qu'il ne veut pas les juger dans leur processus de deuil, il persiste à dire qu'il n'a ni prescrit ni administré quelque chose qui aurait tué Michael Jackson.
L'odyssée de Dr. Murray à travers le système de justice pénale continue. Il doit retourné devant le tribunal en août. Finalement quoi qu'il arrive au Dr. Murray, Katherine Jackson dit que ça ne lui apportera pas la paix.

Katherine Jackson : Quoi qu'il arrive maintenant, ça ne me ramènera pas mon fils, mais je veux que justice soit faite. Et je pense que quand le procès sera terminé, j'espère qu'elle l'aura fait. Pour que je sois en paix, je ne sais pas.

De son lieu de naissance à Gary dans l'Indiana, à son lieu de repos final dans Glendale en Californie, c'était un jour de souvenir pour les fans, les amis, et la famille de Michael Jackson. Mais demain et le jour après, Katherine Jackson retournera à la maison dans Encino où elle a élevé ses enfants et maintenant ceux de Michael.

C'est l'histoire de cette mère ...... veillant sur les enfants.
http://empreintesinedites.blogspot.com/
Pour Lori http://www.msnbc.msn.com/id/37936651/ns/dateline_nbc-newsmakers

MJ-For-Ever ..... que cela reste entre nous , mais j'ai posté exactement la même chose sur la page antérieure .

http://michael-is-alive2506.forumactif.com/entourage-f5/katherine-jackson-t138-90.htm

Revenir en haut Aller en bas
http://www.recupe.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Lun 5 Juil - 20:25

Lol Merde alors désolé
Revenir en haut Aller en bas
jiminy

avatar

Messages : 2664
Date d'inscription : 16/03/2010
Age : 46
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Lun 5 Juil - 22:40

Mais de rien , cela aura eu le mérite de m'apporter le sourire (et ça fait du biennnnnn) , moi qui d'habitude ne trouve rien ou trop tard .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.recupe.net/
lovely one

avatar

Messages : 1962
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 39
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Mer 21 Juil - 22:56

bon , je viens de commander le bouquin de mama Jackson .

Ils m'ont pris 25 dollars de frais , ce qui me fait 85 dollars en tout !

Je ne sais pas exactement combien çà fait en euros, mais trop je pense !

Je vous donnerai mes impressions dès que je le reçois.
Revenir en haut Aller en bas
jiminy

avatar

Messages : 2664
Date d'inscription : 16/03/2010
Age : 46
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Mer 21 Juil - 23:13

Waouh 25 $ de frais , c'est beaucoup !

Par contre oui , je veux bien que tu nous donnes tes commentaires à la réception , car j'avoue avoir été vraiment très tenté de l'acheter moi même .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.recupe.net/
Nikkyta



Messages : 1410
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Mer 21 Juil - 23:22

oui super lovely ,il est en anglais le livre de katherine ,je voulais le commander aussi ,mais en anglais ,si je dois tout traduire .......

tu serais trés sympa de nous donner tes impressions
Revenir en haut Aller en bas
lovely one

avatar

Messages : 1962
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 39
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Katherine Jackson   Mer 21 Juil - 23:34

Promis, sans faute, je vous dirai si çà vaut le coup de l'acheter.

( j'espère simplement qu'il sera moins chiant que celui de Gonzague Saint Bris que je n'ai toujours pas terminé ! lol! )


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Katherine Jackson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Katherine Jackson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Katherine Jackson engage des poursuites au civil contre AEG Live
» Interview de Katherine Jackson dans Good Morning America
» [KATHERINE JACKSON]
» [COMMUNIQUE OFFICIEL] Katherine Jackson ne cherche pas à contester le testament
» separation de catherine et joe jackson?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The beLIEvers :: Entourage-
Sauter vers: